Infarctus du Myocarde : comprendre, reconnaître et agir pour prévenir l’urgence cardiaque

9 minutes de lecture
Chaque année en France, les maladies cardiovasculaires continuent de représenter un enjeu majeur de santé publique, touchant des milliers de personnes et constituant l'une des principales causes de mortalité. Parmi ces affections, l'infarctus du myocarde, appelé aussi « crise cardiaque », se démarque par son caractère urgent et potentiellement fatal. Face à cette réalité, il est essentiel de comprendre les mécanismes de l'infarctus du myocarde, d'être en mesure de reconnaître ses signes précurseurs et d'adopter des mesures préventives efficaces. Nos conseillers prévention M comme Mutuelle explorent pour vous ce sujet crucial et vous aident à découvrir comment agir pour protéger votre santé cardiaque et celle de vos proches.
< Retour au magazine

Comprendre l’Infarctus du Myocarde et ses impacts

Qu’est-ce qu’une crise cardiaque ? Quelles en sont les conséquences sur la santé ? Découvrons ensemble quelques statistiques clés pour une meilleure sensibilisation à cette urgence médicale.

 

Définition et Impact sur la Santé

L’infarctus du myocarde, qu’on appelle communément « crise cardiaque », résulte de la diminution ou de l’interruption soudaine du flux sanguin vers une partie du muscle cardiaque : notre coeur. Cette diminution du flux sanguin prive les cellules cardiaques d’oxygène et de nutriments essentiels, ce qui peut entraîner des lésions permanentes du muscle cardiaque, voire la mort cellulaire.

Cette condition médicale, la plus grave des syndromes coronariens aigus, peut avoir des conséquences dévastatrices sur la santé, allant de l’invalidité à la mort subite. Les dommages causés au muscle cardiaque peuvent entraîner une insuffisance cardiaque, des arythmies potentiellement mortelles et d’autres complications graves.

De plus, la récupération après un infarctus du myocarde peut être longue et difficile, nécessitant souvent des changements de mode de vie importants et un suivi médical étroit.

 

Quelques chiffres clés sur la crise cardiaque

En 2020, selon l’Assurance Maladie, près de 100 000 personnes – 30% de femmes et 70% d’hommes environ- ont été prises en charge pour un syndrome coronarien aigu, incluant les cas d’infarctus du myocarde. La mortalité cardiovasculaire reste la première cause de mortalité chez la femme et la 2ème chez l’homme en France. Ces chiffres témoignent de l’ampleur de ce problème de santé publique et soulignent l’urgence d’agir pour prévenir les crises cardiaques et minimiser leurs conséquences.

 

Comprendre les Types d’Infarctus du Myocarde et Identifier les Facteurs de Risque

Explorons les différentes formes de l’infarctus du myocarde pour une reconnaissance efficace. Et identifions les facteurs influençant la survenue d’une crise cardiaque.

 

Point médical : les différents infarctus du myocarde, avec et sans Sus-Décalage du Segment ST

L’infarctus du myocarde peut se présenter sous différentes formes sur l’électrocardiogramme pratiqué par un spécialiste.

  • Le STEMI (infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST) est souvent associé à un blocage complet d’une artère coronaire, nécessitant une intervention médicale urgente.
  • À l’inverse, le NSTEMI (infarctus du myocarde sans sus-décalage du segment ST) peut présenter des symptômes moins évidents mais requiert également une attention médicale immédiate.

Comprendre les différents types d’infarctus du myocarde est crucial pour une intervention médicale rapide et appropriée : ce sont les professionnels de santé qui sont en charge de cette distinction. Cependant, reconnaître les signes et symptômes associés à chaque type permet une prise en charge précoce, réduisant ainsi les dommages au muscle cardiaque et améliorant les chances de survie et de récupération.

 

Identifier les facteurs de risque modifiables et non modifiables

Les facteurs de risque de l’infarctus du myocarde sont classés en deux catégories : modifiables et non modifiables.

  • Parmi les facteurs modifiables, on retrouve l’hypertension artérielle, le tabagisme, le diabète, l’hypercholestérolémie et l’obésité, pouvant être influencés par des changements de mode de vie et des interventions médicales.
  • En revanche, des facteurs comme l’âge, les antécédents familiaux d’infarctus du myocarde et le sexe sont considérés comme non modifiables: ils nécessitent une surveillance accrue et une gestion appropriée pour réduire le risque d’événements cardiovasculaires.

Comprendre l’impact de ces nombreux facteurs de risque sur la santé cardiovasculaire est essentiel pour une prévention efficace de l’infarctus du myocarde. En identifiant en amont, et en contrôlant ces facteurs par une approche médicale appropriée, il est possible de réduire significativement le risque d’événements cardiovasculaires graves et d’améliorer la santé globale du cœur.

 

Reconnaître et réagir face à un infarctus du myocarde : la méthode C.O.E.U.R

La méthode C.O.E.U.R constitue un outil essentiel pour identifier rapidement les signes d’un infarctus du myocarde et agir de manière appropriée face à cette urgence médicale.

 

C.O.E pour reconnaître les signaux d’un infarctus du myocarde

Que ce soit pour vous-même ou en présence d’un proche, voici les signes à surveiller, qui peuvent alerter sur une éventuelle crise cardiaque :

C pour Changements dans la douleur thoracique

  • Soyez attentif aux changements dans la douleur thoracique existante, notamment l’apparition soudaine d’une douleur intense, de pression, de serrement ou de brûlure dans la poitrine.
  • La douleur peut irradier vers le bras gauche, l’épaule, la mâchoire ou le dos.

O pour Oppression thoracique

  • Une sensation d’oppression thoracique ou d’inconfort peut accompagner la douleur thoracique. Il peut s’agir d’une pression, d’une lourdeur ou d’une sensation d’écrasement sur la poitrine.

E pour Essoufflement

  • L’apparition soudaine et inexpliquée d’un essoufflement, même au repos ou lors d’une activité légère, peut être un signe d’infarctus du myocarde.
  • Ce symptôme peut être associé à une transpiration excessive, des nausées, des vertiges ou des évanouissements.

 

U.R. pour réagir au plus vite

La rapidité d’intervention face à un infarctus du myocarde est tout aussi cruciale que pour un AVC. Chaque minute gagnée avant la prise en charge médicale peut sauver une vie ou éviter de graves séquelles.

U pour Urgence

  • En cas de suspicion d’infarctus du myocarde, il est impératif d’agir le plus vite possible. Ne perdez pas de temps : appelez immédiatement les services d’urgence (15) ou le 112 si vous êtes dans un autre pays Européen que la France.

R pour Réaction rapide

  • La rapidité d’intervention est primordiale. Plus tôt la personne concernée par l’infarctus reçoit un traitement médical, meilleures sont ses chances de survie et de récupération sans séquelles.
  • Que ce soit pour vous ou pour un proche que vous assistez, informez clairement les secours sur les symptômes et votre localisation pour une prise en charge rapide et appropriée.

En suivant cette méthode C.O.E.U.R, vous pouvez reconnaître les signes d’un infarctus du myocarde et prendre les mesures nécessaires pour obtenir une assistance médicale immédiate, contribuant ainsi à réduire les risques de complications et à sauver des vies.

 

 

Premiers gestes et réaction en cas d’infarctus du myocarde

En présence d’une crise cardiaque, chaque seconde compte.

C’est une question de survie !
Un seul numéro à composer le 15 d’un fixe ou d’un portable
(même bloqué ou sans crédit)

  • Après avoir identifié les signes grâce à la méthode C.O.E.U.R., composez le 15 (SAMU) ou le 112 en Europe sans attendre.
  • Fournissez aux secours des informations précises sur l’état de la personne, l’heure d’apparition des premiers symptômes et votre localisation exacte.
  • En attendant l’arrivée des secours, assurez-vous que la personne est en position assise ou allongée, confortable, qui soulage la douleur. Evitez le stress inutile et surtout maintenez la personne au calme pour lui éviter tout effort physique qui mettrait son cœur à contribution.
  • Ne donnez aucun médicament car certains médicaments peuvent aggraver la situation.

 

Promouvoir la santé cardiaque : sensibilisation et prévention de l’infarctus du myocarde

Réduire les risques de crique cardiaque aigüe est possible ! La prévention de l’infarctus du myocarde repose sur deux piliers essentiels : l’adoption d’un mode de vie sain et une sensibilisation accrue à cette condition cardiaque.

 

Une vie saine et équilibrée pour réduire les risques

Pour réduire les risques d’infarctus du myocarde, il est primordial d’adopter un mode de vie sain et équilibré. Voici quelques conseils de nos conseillers prévention M comme Mutuelle, pour y parvenir :

  • Alimentation équilibrée : Privilégiez une alimentation riche en fruits, légumes, grains entiers, poissons gras et sources de protéines maigres. Limitez la consommation de graisses saturées, de sucres ajoutés et de sel.
  • Exercice régulier : Maintenez une activité physique régulière, avec au moins 30 minutes d’exercice modéré à intense par jour. La marche, la natation, le vélo et le jardinage sont d’excellentes options pour renforcer le cœur et les vaisseaux sanguins.
  • Gestion du stress : Apprenez des techniques de relaxation telles que la méditation, la respiration profonde et le yoga pour réduire le stress et l’anxiété, qui peuvent contribuer aux maladies cardiovasculaires. L’optimisme renforce également votre système cardio-vasculaire : voyez la vie du bon côté !
  • Arrêt du tabac : Le tabagisme est l’un des principaux facteurs de risque d’infarctus du myocarde. Arrêter de fumer est essentiel pour réduire considérablement ce risque.
  • Contrôle du poids : Maintenez un poids santé en adoptant une alimentation équilibrée et en pratiquant régulièrement une activité physique. L’obésité est un facteur de risque majeur d’infarctus du myocarde.

 

Les clés de la prévention : la sensibilisation dès l’école

La sensibilisation à l’infarctus du myocarde joue un rôle crucial dans la prévention de cette condition cardiaque. Les programmes d’éducation sur la santé et les campagnes de sensibilisation sont essentiels pour informer sur les signes précurseurs, les facteurs de risque et les mesures préventives.

En comprenant mieux cette maladie et en reconnaissant les symptômes, nous pouvons agir plus rapidement en cas de besoin, ce qui peut sauver des vies et réduire les dommages cardiaques. En investissant dans la sensibilisation et l’éducation des plus jeunes, nous pouvons réduire l’incidence de l’infarctus du myocarde et améliorer la santé cardiovasculaire de tous.

 

Ensemble, engageons-nous dans la prévention de l’infarctus du myocarde. La sensibilisation, la reconnaissance des facteurs de risque et l’adoption d’un mode de vie sain sont nos armes. M comme Mutuelle est là pour vous accompagner à chaque étape, avec des ressources et des conseils précieux à retrouver régulièrement dans notre e-magazine ou directement lors d’actions de nos agences. Priorisons la santé cardiaque pour un avenir plus sûr et plus sain.

Agenda M comme Mutuelle

Réveil musculaire et articulaire à Saint-Omer

Vendredi 7 juin, M comme Mutuelle vous propose un réveil musculaire et articulaire, encadrée par un enseignant en activité physique adaptée de Pass'Sport Santé.
Rendez-vous dans votre agence M comme Mutuelle de Saint-Omer, 32 rue des Clouteries. Inscrivez-vous !