Guide de prévention des allergies aux piqûres d’insectes : réagir efficacement avec l’arrivée des beaux jours

7 minutes de lecture
Les beaux jours sont enfin là, apportant avec eux le plaisir des activités en plein air. Cependant, pour certaines personnes, l'arrivée des insectes piqueurs peut être une source d'inquiétude en raison des réactions allergiques potentielles. Les allergies aux piqûres d'insectes peuvent provoquer des symptômes gênants, voire dangereux. C'est pourquoi il est essentiel de comprendre ces allergies et de prendre des mesures préventives appropriées. Nos conseillers prévention M comme Mutuelle vous guident à travers des conseils pratiques pour éviter les piqûres d'insectes et réagir efficacement en cas de réaction allergique.
< Retour au magazine

Comprendre les allergies aux piqûres d’insectes

Si les insectes s’attaquent aux humains c’est souvent dans un but précis. En effet, côté moustiques, les femelles une fois fécondées sont en quête de source de protéines pour la maturation de leurs œufs. Elles trouvent donc ce dont elles ont besoin de notre sang. Quant aux abeilles ou aux guêpes, elles ne piquent que pour se défendre.

 

Qu’est-ce qu’une allergie aux piqûres d’insectes ?

Pour la majeure partie de la population, les piqûres d’insectes entraînent des réactions toxiques locales. Par contre, sur des personnes sensibles, elles peuvent engendrer une allergie plus ou moins importante. La gravité de celle-ci dépend du venin dont il est question et du niveau de sensibilisation de la personne touchée, pouvant aller d’une rougeur jusqu’à une asphyxie, ou un œdème de Quincke. Mais rassurez-vous, seuls 1 à 3% des adultes sont allergiques aux venins d’insectes.

 

Les insectes les plus courants responsables des allergies

Pour réagir au mieux, il est très important d’identifier l’insecte responsable de votre piqûre. Le plus souvent, on rencontre des piqûres de guêpes, d’abeilles, d’araignée, de puce, de fourmi et dans une moindre mesure de frelons et de bourdons. L’astuce pour différencier les piqûres d’abeille et de guêpe est que la première laisse son dard tandis que la seconde le retire.

Une réaction à la piqûre de moustique en elle-même est plus rare mais les moustiques peuvent être porteurs de maladies infectieuses graves : il est donc important également de les éviter dans la mesure du possible dans les zones concernées.

 

Les symptômes d’une réaction allergique aux piqûres d’insectes

Les premiers symptômes d’une allergie à une piqûre sont généralement des gonflements, des démangeaisons, des rougeurs qui disparaîtront 24h plus tard.

Les réactions graves, elles, ont un impact sur le système respiratoire voire circulaire. Plus dangereuses, elles représentent un réel risque pour la vie de la personne touchée.

 

Les mesures de prévention

Il existe des habitudes simples à adopter pour vous préserver au maximum des moustiques et autres insectes et de leurs piqûres.

 

Comment éviter les piqûres d’insectes ?

  • Utiliser des répulsifs à base de DEET, un actif recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé pour empêcher d’alerter les moustiques en cas de présence humaine. Ils sont particulièrement conseillés contre les moustiques dans les zones à risque de transmission de dengue, du paludisme et de chikungunya.
  • Porter des vêtements de protection contenant un produit répulsif et les filets anti-moustiques. Il est également recommandé d’éviter de porter du rouge, de l’orange et du noir, couleurs vives par lesquelles les insectes seraient attirés (ils vous confondent avec les fleurs !).
  • Éviter les zones infestées par les moustiques si vous avez un terrain sensible pour limiter tout risque de piqûre (bords de lacs, forêts, marais ou encore cours d’eau), ou à forte concentration d’abeille (proximité de ruches) le cas échéant.

 

Quelles précautions prendre à l’extérieur ?

En extérieur, il existe quelques astuces pour vous préserver des moustiques et autres insectes piqueurs comme les guêpes ou abeilles:

  • Porter des vêtements clairs et amples couvrant le corps au printemps et en été;
  • Appliquer des répulsifs sur les zones non couvertes;
  • Éviter de sortir aux heures de pointe des insectes piqueurs (à l’aube et au crépuscule) ;
  • Eviter les gestes brusques à l’approche d’un insecte ;
  • Ne pas s’approcher d’un nid de guêpes ou d’abeille par exemple, qui par réaction de défense, pourraient attaquer.

 

Quelles mesures de prévention à domicile ?

Afin d’éviter de se faire piquer, quand on sait être sensible à ce type d’allergies, autant prévenir ! Quand vous êtes à la maison, quelques gestes simples peuvent vous éviter ces désagréables piqûres.

  • Garder les fenêtres et les portes fermées et utiliser des moustiquaires durant la période estivale;
  • Éliminer les sources d’attraction pour les insectes comme la lumière le soir dans votre chambre;
  • Maintenir un environnement propre et bien entretenu, ce qui peut éviter les nids d’insectes;
  • Se protéger avec des répulsifs cutanés ou pour les textiles;
  • Disposer des répulsifs électriques ou des pièges à insectes dans les pièces de vie.

 

Que faire en cas de piqûre ?

Si vous avez été piqué par un moustique, il vous faut être vigilant sur les symptômes pouvant apparaître et savoir réagir de la bonne manière.

 

Reconnaître les symptômes d’une réaction allergique

Si vous faites une allergie à une piqûre d’insecte, différents symptômes peuvent apparaître :

  • Des difficultés respiratoires;
  • Des nausées;
  • De l’hypotension;
  • Le gonflement du visage ;
  • Le gonflement de la partie piquée (et une sensation de rougeur qui « chauffe »).

 

Les premiers gestes à adopter en cas de piqûre

En cas de piqûre d’insecte, il est important de savoir réagir vite. Le traitement dépendra bien sûr de la gravité de la situation. Voici la démarche à suivre dans les secondes et minutes qui suivent :

  • S’il reste le dard, le retirer au plus vite.
  • Mettre de la glace.

En cas de réaction anormale :

  • Si vous avez déjà pris auparavant un traitement antihistaminique contre les effets des piqûres de l’insecte concerné, et que la date de péremption n’est pas dépassée, le prendre immédiatement.
  • Si des symptômes se développent au cours des 15 premières minutes suivant la piqûre, appeler le 15.
  • Si des troubles respiratoires apparaissent, asseoir la personne concernée et desserrer ses vêtements, appeler le 15.
  • Si des troubles circulatoires se développent, positionner la personne allongée sur le dos et surélever ses jambes, appeler le 15.
  • En cas de perte de conscience, placer la personne en position latérale de sécurité, appeler le 15.

 

Quand consulter un professionnel de santé

Si après 24h, l’endroit de la piqûre d’insecte rougit et gonfle, il s’agit peut-être d’une infection locale. Il est alors important de consulter un médecin rapidement. Si votre médecin traitant n’est pas disponible, la téléconsultation est une bonne alternative. Celui-ci peut alors trouver nécessaire de vous prescrire des antibiotiques ou un antihistaminique.

En cas de réaction autre de type cardio-respiratoire, ne tardez pas et appelez immédiatement les urgences pour une prise en charge rapide.

 

Traitement des allergies aux piqûres d’insectes

Plusieurs traitements existent pour calmer une allergie aux piqûres d’insectes. Cela dépend de la gravité de la situation et des antécédents de la personne touchée.

 

Les antihistaminiques

Leur rôle est de bloquer les effets des substances à l’origine des réactions allergiques. Ce type de médicament existe sous différentes formes : spray nasal, collyre, crème et comprimé.

 

Les corticostéroïdes

Les corticostéroïdes sont des anti-inflammatoires qui réduisent les rougeurs et agissent donc sur l’irritation de la peau. Ils soulagent donc les inflammations mais ont également davantage d’effets indésirables car utilisés communément pour le traitement de maladies plus lourdes, de type auto-immunes. A utiliser donc avec précaution, en demandant toujours préalablement l’avis d’un médecin. Si vous avez un doute, parlez-en à votre pharmacien ou demandez conseil à l’un des médecins en téléconsultation médicale.

 

Les auto-injecteurs d’épinéphrine (adrénaline)

Dans le cas de figure le plus grave, l’allergie peut se transformer en choc anaphylactique. Une piqûre d’adrénaline peut alors sauver une vie. Réservée aux cas d’extrême urgence, elle doit aussi être administrée, ou auto-administrée, par un spécialiste. Demandez toujours conseil à votre médecin traitant avant d’agir.

En règle générale, l’auto-injecteur est prescrit par un professionnel de santé lors d’une première crise allergique. Le patient doit ensuite toujours avoir ce stylo avec lui, de préférence en deux exemplaires au cas où la première piqûre ne fonctionne ou ne suffit pas.

Parce que des réflexes simples sauvent, il est important de se former aux gestes de premiers secours. Désormais, vous saurez ainsi comment réagir en cas de réaction allergique grave que ce soit pour vous ou pour autrui. Si vous avez des questions santé, n’hésitez pas à contacter notre service de téléconsultation Medaviz ou nos conseillers mutuelle santé

Mon offre santé
en 1 minute !

Agenda M comme Mutuelle

Stimulez votre mémoire à Saint-Omer le 12 avril

Vendredi 12 avril, M comme Mutuelle vous propose un atelier pour prendre soin de vos neurones et stimuler votre mémoire avec notre partenaire DYNSEO.
Au programme : - Jeux cognitifs et culturels sur tablette (matériel fourni) - Conseils personnalisés pour préserver votre mémoire - Une surprise vous attend à la suite de l'atelier. Rendez-vous dans votre agence M comme Mutuelle de Saint-Omer, 32 rue des Clouteries. Inscrivez-vous !

Stimulez votre mémoire à Dunkerque le 16 avril

Mardi 16 avril, M comme Mutuelle vous propose un atelier pour prendre soin de vos neurones et stimuler votre mémoire avec notre partenaire DYNSEO.
Au programme : - Jeux cognitifs et culturels sur tablette (matériel fourni) - Conseils personnalisés pour préserver votre mémoire - Une surprise vous attend à la suite de l'atelier. Rendez-vous dans votre agence M comme Mutuelle de Dunkerque, 5 rue Clémenceau. Inscrivez-vous !

Stimulez votre mémoire à Lille le 18 avril

Jeudi 18 avril, M comme Mutuelle vous propose un atelier pour prendre soin de vos neurones et stimuler votre mémoire avec notre partenaire DYNSEO.
Au programme : - Jeux cognitifs et culturels sur tablette (matériel fourni) - Conseils personnalisés pour préserver votre mémoire - Une surprise vous attend à la suite de l'atelier. Rendez-vous dans votre agence M comme Mutuelle de Lille, 118 rue nationale. Inscrivez-vous !

Stimulez votre mémoire à Rouen le 26 avril

Vendredi 26 avril, M comme Mutuelle vous propose un atelier pour prendre soin de vos neurones et stimuler votre mémoire avec notre partenaire DYNSEO.
Au programme : - Jeux cognitifs et culturels sur tablette (matériel fourni) - Conseils personnalisés pour préserver votre mémoire - Une surprise vous attend à la suite de l'atelier. Rendez-vous dans votre agence M comme Mutuelle de Rouen, 91 rue Jeanne-d'Arc. Inscrivez-vous !