TNS : comment améliorer vos conditions et vos frais de (télé)travail ?

Alors que la majorité des salariés du tertiaire a découvert le télétravail imposé par la crise sanitaire liée à la Covid-19, les indépendants, eux, regrettent parfois de ne plus pouvoir aller chez leurs clients et de devoir « télétravailler » plus que d’habitude. Mais savez-vous exactement quels sont les frais professionnels que vous pouvez déduire pour alléger vos dépenses ? Et comment rendre votre espace de travail encore plus agréable ? Tour d’horizon du (télé)travail des TNS avec nos équipes M comme Mutuelle…

Télétravail et TNS : de quoi s’agit-il ?

La définition du télétravail pour les travailleurs non-salariés (TNS) diffère de celle des salariés d’entreprise : on considère comme télétravail le fait d’exercer son activité principale à distance à l’aide d’internet et d’outils numériques de communication, là où les RV physiques et autres réunions d’entreprise prenaient place plus facilement « avant ». Le télétravail des TNS peut donc s’effectuer aussi bien chez eux, à leur domicile, que dans un bureau ou un local dédié, ou en coworking, dans un espace collectif. Faisons le point sur le (télé)travail des TNS.

 

Le télétravail : un mode d’organisation pour différents métiers

Le télétravail pour les indépendants est donc le fait d’opérer son activité ou la majeure partie de son activité à distance et via internet. La condition majeure est donc d’exercer un métier qui se prête à cette dématérialisation et distanciation. Cela ne concerne donc pas le travail à domicile des TNS exerçant une activité commerciale chez eux comme par exemple les artisans, agriculteurs, commerçants ou professions libérales.

On peut donc parler de télétravail pour les TNS en ce qui concerne :

  • Le consulting,
  • Les métiers de la communication et de la création,
  • Le journalisme,
  • Le coaching,
  • Les fonctions web (designers, développeurs, intégrateur, community manager…),
  • Mais aussi des métiers tels qu’ingénieur, commercial, télésecrétaire…

Et bien sûr cela concerne également les TNS qui créent une activité commerciale de distribution et vente de produits ou services à distance via des sites internet dédiés.

Le TNS en télétravail peut pratiquer son activité aussi bien à domicile que dans un espace dédié (bureau en location) ou dans un espace collectif de coworking, qui présente l’avantage de se créer un réseau et de tisser un lien social. Car l’indépendant le savait bien avant la crise sanitaire : l’isolement est parfois difficile à vivre au quotidien et sur la durée !

 

Les TNS qui exercent depuis leur domicile

Travailler chez soi est une réalité pour un grand nombre de travailleurs non-salariés qui pour autant ne sont pas en télétravail : il s’agit de métiers reposant sur des prestations physiques ou qui nécessitent la présence du professionnel et de ses patients ou clients.

On y trouve les métiers du médical et paramédical, juridiques (avocats, huissiers), du commerce, mais aussi les artisans et les agriculteurs. Ces indépendants, lorsqu’ils exercent leur activité à domicile, sont eux aussi confrontés à la problématique de faire cohabiter vie privée et vie professionnelle sur le même lieu et d’optimiser chaque espace, même s’ils ne sont pas considérés comme des télétravailleurs au sens propre du terme.

 

Frais déductibles des TNS : pour qui, pour quoi ?

Le statut de TNS vous confère la possibilité en tant que professionnel indépendant de déduire certains frais professionnels appelés frais généraux de votre bénéfice imposable et donc d’aménager par exemple votre espace de télétravail, en respectant bien sûr le cadre de la législation !

 

Quel statut TNS pour pouvoir déduire certains frais ?

Les différentes déductions et l’éligibilité des charges du TNS sont définies par un cadre juridique et fiscal strict qu’il est important de respecter sous peine de sanctions. Néanmoins cela représente un avantage non négligeable que vous pouvez utiliser pour améliorer vos conditions et espace de travail, que ce soit chez vous, dans votre atelier ou dans votre bureau. Il est important de se renseigner préalablement sur ces frais et leurs conditions de déduction qui diffèrent selon les statuts juridiques.

Que vous soyez sous le régime des bénéfices non commerciaux (BNC) ou sous le régime des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), vous avez la possibilité de déduire vos frais professionnels tels qu’ils sont définis par l’administration fiscale et sur justificatifs, chaque régime ayant ses propres démarches et mode de calcul. Renseignez-vous directement auprès de votre comptable ou à défaut de votre service des impôts pour en connaître les subtilités !

Attention :  le statut de micro-entrepreneur est assujetti à l’abattement forfaitaire et n’est donc pas concerné par les frais déductibles.

 

Quelles sont les charges déductibles pour les TNS ?

Sous le régime des BNC et des BIC, les travailleurs indépendants peuvent compter sur quelques frais déductibles :

  • Les frais de personnel,
  • Les cotisations sociales de l’exploitant et du conjoint collaborateur
    les impôts et pénalités,
  • Les frais de transport,
  • Les frais de réception et représentation,
  • Les frais de repas,
  • Les loyers,
  • Les frais de fournitures, de documentation, et de petit matériel inférieur à 500 euros,
  • Autres frais généraux : formation, publicité, site internet…

Les frais de fourniture comme les autres frais généraux doivent être cohérents par rapport à votre activité et à votre chiffre d’affaires. S’ils venaient à dépasser la limite des 500€ HT, ils entreraient alors dans les amortissements d’équipements. Ces charges déductibles représentent un gain financier appréciable qui peut vous permettre de repenser, aménager et décorer votre environnement professionnel, que ce soit en télétravail chez vous ou à l’extérieur, ou en travail à domicile.

 

Quelques conseils pour aménager votre espace travail

Que ce soit chez vous ou dans un espace extérieur dédié, le temps passé sur votre lieu de travail justifie d’y accorder une attention particulière pour le rendre le plus agréable et motivant possible. Vous ne pourrez pas dire que votre employeur ne prend pas soin de vous !

 

Quel (télé)travailleur indépendant êtes-vous ?

  • Si vous êtes en mode télétravail à la maison, vos préoccupations seront axées sur votre équipement technologique mais aussi ergonomique et la délimitation d’un espace à vous si vous travaillez à l’intérieur même de votre domicile.
  • Si vous exercez dans un bureau extérieur que vous louez, c’est peut-être le moment de revoir son agencement, sa lumière voire la couleur des murs qui a un réel impact sur la concentration et la motivation.
  • Si vous êtes plutôt adepte du mode nomade, c’est l’occasion de tester de nouveaux espaces de coworking plus esthétiques et conviviaux. Vous trouverez sur le web de nombreuses propositions de coworking dans toutes les grandes villes de France, à louer à l’heure, à la journée ou pour de plus longues durées.
  • Enfin travailler chez soi dans un local ou un atelier nécessite des équipements de qualité dans un environnement pratique et sécure, qu’il faut régulièrement mettre à jour. Autant d’occasions de repenser et de rafraîchir votre espace travail pour l’optimiser.

Votre bureau : la pièce centrale de votre espace de travail

 S’il y a bien un élément à ne pas négliger, c’est le bureau sur lequel vous travaillez des heures d’affilée si votre métier l’impose.

C’est le moment de vérifier qu’il est suffisamment spacieux pour accueillir votre équipement informatique et vos dossiers, et bien réglé en hauteur pour vous offrir une position de travail optimale. Votre espace bureau vous semble un peu terne et défraichi ? Vous pouvez le repeindre rapidement et rajouter quelques éléments décoratifs qui le rendront plus gai et esthétique. S’il est trop encombré à vos yeux, vous pouvez créer un espace rangement à côté (meuble, étagères murales) qui permettra de l’alléger, voire une petite table d’appoint si nécessaire. Dans la limite du raisonnable, de petits aménagements de travail pourront faire partie de frais déductibles : vérifiez-en la légitimité auprès de votre comptable préalablement si vous avez des doutes.

Votre assise doit également requérir toute votre attention, et c’est d’ailleurs peut-être le moment de s’enquérir d’un fauteuil ergonomique qui vous soulagera le dos. D’autres accessoires ergonomiques sont intéressants, comme le rehausseur de clavier, la souris, le coussin… pour éviter les troubles musculo squelettiques en particulier. Mieux vaut prévenir que guérir !

Autant d’éléments qui vous procureront une sensation de confort nécessaire pour bien travailler.

 

L’environnement de votre espace de travail est important !

Et l’un des éléments phare à prendre en compte est la gestion de la lumière ! Artificielle ou naturelle, la lumière joue un rôle essentiel sur le niveau de fatigue, la concentration et la motivation. L’idéal est bien sûr de pouvoir bénéficier d’un maximum de lumière naturelle : indirecte si possible (éviter d’avoir une fenêtre derrière votre écran, comme donnant sur votre écran). En complément, la lumière artificielle est elle aussi incontournable : prenez un soin particulier pour choisir votre lampe de bureau, qui doit être à la fois orientable et modulable en intensité.

La touche finale ? Un peu de déco pour le plaisir des yeux et de l’esprit ! Quelques photos et cadres, un bel objet que vous affectionnez, des accessoires originaux, un tapis design, quelques plantes (détoxifiantes pourquoi pas !) … l’idée est d’apporter de la chaleur et de la gaieté sans alourdir votre espace de travail, et de personnaliser cet environnement à votre image. Vous êtes chez vous malgré tout !

Pour d’autres conseils et astuces, découvrez l’interview de notre ergonome du service Prévention.

 

Votre santé est gage de la bonne santé également de votre entreprise. C’est pour cela que M comme Mutuelle vous propose une mutuelle santé TNS spécialement étudiée pour vous et adaptée aux besoins des indépendants. Vous voulez en savoir plus ?

Mon offre santé
en 1 minute !

Et avec le contrat TNS M comme Mutuelle, bénéficiez de nombreux avantages adaptés à votre statut, comme la téléconsultation médicale gratuite ou la digitalisation de votre gestion avec nos partenaires.