Les soins d’orthodontie : anticipation et prise en charge

Les soins d’orthodontie concernent, généralement, les enfants de 6 à 8 ans en prévention et de 8 à 17 ans en soins pendant leur croissance. Ils servent à corriger les défauts de postures de leurs mâchoires et l’alignement de leurs dents. Cependant, certains adultes peuvent également y avoir recours pour des raisons fonctionnelles ou esthétiques à un moment de leur vie. Pour anticiper les coûts souvent onéreux des actes d’orthodontie, il est judicieux de connaitre les possibilités de prises en charge afin de faire le bon choix !

Pourquoi avoir recours à l’orthodontie ?

C’est au 18e siècle que le dentiste Pierre Fauchard a effectué les premières recherches sur l’orthodontie. Depuis, les progrès de l’orthodontie ont sans cesse évolué vers des solutions de plus en plus efficaces pour le traitement des mâchoires et de l’alignement des dents. De nos jours, les nouvelles technicités apportent aux enfants comme aux adultes une bonne santé bucco-dentaire et l’amélioration de leur équilibre corporel.

 

Prévention et suivi dès le plus jeune âge

Entre 6 et 8 ans, un dépistage est recommandé pour les jeunes enfants, lorsque les incisives commencent à apparaitre. Cette prévention permet de pallier une malformation future, due à la succion du pouce, par exemple, et d’éviter des traitements longs.

La période propice pour agir par traitement préventif est celle de la préadolescence jusqu’à l’apparition des dents définitives. Un mauvais calage des dents ou une malformation jouent sur la santé des enfants. C’est pourquoi la précocité du diagnostic est nécessaire pour la croissance de la denture dans de bonnes conditions.

 

Entre 12 et 17 ans, après l’émergence des canines, on passe alors à l’étape réparatrice. Plusieurs traitements sont possibles.

Ils consistent

  • à utiliser des bagues, des attaches,
  • parfois à extraire une dent si nécessaire,
  • ou à porter un appareil extra-oral la nuit.

Tous nécessitent un suivi régulier de l’évolution de la correction précisément.

Ces phases de détection et de traitements d’orthodontie pendant l’adolescence contribuent, aussi, à la santé des enfants. Le traitement agit sur les fonctions de la respiration, de la déglutition, de l’équilibre et sur le bien-être et la confiance en soi des enfants.

 

Des soins d’orthodontie pour les adultes, aussi !

Les adultes sont de plus en plus nombreux à commencer un traitement. Ils sont environ 7 % en France. Les adultes ont recours à l’orthodontie essentiellement pour des objectifs médicaux ou esthétiques. En effet, l’orthodontie est tout à fait envisageable à l’âge adulte avec de nouveaux appareillages invisibles pour des résultats très précis et éprouvés : la technique linguale avec l’appareil posé à l’arrière des dents ou la pose de gouttières transparentes.

 

Les raisons médicales concernent souvent le déchaussement des dents, l’accentuation d’une malposition dentaire ou des mâchoires provoquant des douleurs. Il est toujours temps de consulter un chirurgien-dentiste orthodontiste, même à 50 ans. La durée des traitements peut varier selon les situations avec toujours une phase de préparation, de traitement et de contention pendant plusieurs semestres.

 

Quelle prise en charge de l’orthodontie selon l’âge ? Enfant, plus de 16 ans et adulte.

La différence de prise en charge selon l’âge du patient est de taille, car la prise en charge est conditionnée par l’âge et le besoin médical. Au-delà de 16 ans, sauf opération, il est recommandé de prévoir une complémentaire santé pour ne pas devoir supporter la totalité des frais du traitement d’orthodontie.

 

Des remboursements partiels pour les moins de 16 ans

Les traitements d’orthodontie ou traitement d’orthopédie dento-faciale (ODF) pour les enfants de moins de 16 ans sont pris en charge partiellement par l’Assurance Maladie.

Le taux de remboursement varie de 70 % ou 100 % sur la base de remboursement.

Les conditions sont

  • l’obtention de l’accord préalable de votre Caisse d’Assurance Maladie
  • un début de traitement dans les 6 mois qui suivent l’accord
  • un début de traitement avant le 16e anniversaire de l’enfant.

 

Il est indispensable, et même légal, de demander des devis auprès de plusieurs chirurgiens-dentistes afin de comparer leurs honoraires. Les écarts peuvent être significatifs et se répercuter sur votre reste à charge. Vous avez, aussi, la solution de vous rapprocher du Centre Hospitalier Universitaire près de chez vous dont les soins d’orthodontie sont moins onéreux.

Dans tous les cas, vous pouvez compléter la couverture si besoin avec un contrat de complémentaire santé ou de mutuelle santé. Dans votre contrat, vérifiez bien les garanties forfaitaires ou les taux proposés. Dans votre contrat, regardez également si les soins sont couverts pour chaque enfant et éventuellement pour vous ou votre conjoint-e, si vous envisagez des soins d’orthodontie.

 

Entente préalable et remboursements

Après avoir choisi votre praticien, vous vous engagez à accepter les conditions du devis détaillé.

Votre chirurgien-dentiste orthodontiste vous complètera alors une demande d’accord préalable. Cette demande est à envoyer pour validation à votre Caisse d’Assurance maladie (adressée au chirurgien-dentiste conseil).

Ensuite, soit vous recevez un refus motivé avant 15 jours, soit vous n’avez pas de réponse après ce délai, ce qui veut dire que votre demande a été acceptée tacitement. Elle sera renouvelée, ensuite, tous les 6 mois.

 

Exemples pour tous comprendre

Faisons un focus sur les remboursements du traitement d’orthodontie jusqu’à la stabilisation par semestre : part remboursée par l’Assurance Maladie et Reste à charge (à couvrir avec un contrat mutuelle par exemple) :

 

  • Traitement par semestre (6 semestres maximum) :

Base de remboursement (BR): 193,50 €

Taux de remboursement : 100 % – Montant remboursé : 193,50 €

Reste à charge de 306,50 € à 1006,50 € / semestre selon honoraires.

 

  • Séance de surveillance (2 séances maximum par semestre):

Base de remboursement : 10,75 €

Taux de remboursement : 70 % – Montant remboursé : 7,53 €

Reste à charge de 3,22 € à 13,22 € / la consultation selon honoraires.

 

  • Contention 1ère année :

Base de remboursement : 161,25 €

Taux de remboursement : 100 % – Montant remboursé : 161,25 €

 

  • Contention 2e année :

Base de remboursement : 107,50 €

Taux de remboursement : 70 % – Montant remboursé : 75,25 €

 

À savoir :

  • Le versement de l’Assurance maladie s’effectue à la fin de chaque semestre.
  • La participation forfaitaire de 1 € ne concerne pas les chirurgiens-dentistes mais seulement les médecins stomatologistes.
  • Dans le cas de la CMU-C, l’enfant est pris en charge intégralement par l’Assurance Maladie, sous réserve d’un accord préalable.

 

Quel remboursement pour les plus de 16 ans et les adultes ?

Dans certains cas, les personnes de plus de 16 ans peuvent bénéficier d’une prise en charge par l’Assurance Maladie. Ceci entre dans un cadre très précis : pour un semestre de traitement préalable à une intervention chirurgicale portant sur les maxillaires, et non renouvelable.

 

Pour cela, la demande d’accord préalable doit être accompagnée d’une lettre du praticien qui effectuera l’intervention chirurgicale, motivant la nécessité du traitement. Les soins doivent être commencés au plus tard 6 mois après la date de l’accord.

En dehors de cette situation, l’Assurance ne rembourse pas les traitements d’orthodontie pour les adultes.

A noter : en cas d’accident du travail, seuls les soins des dents traumatisées sont pris en charge sous conditions.

 

 

M comme Mutuelle prend soin aussi de votre sourire !

Chez M comme Mutuelle, nous nous engageons à prendre soin de votre santé. Et dès le plus jeune âge, une bonne dentition, une bonne santé bucco-dentaire contribue à vous maintenir en pleine forme !

 

Bénéficiez d’une couverture M comme Mutuelle adaptée

Selon votre situation, votre statut, M Comme Mutuelle s’adapte à vos besoins en proposant des formules Esprit M simples et recentrées sur les garanties indispensables : hospitalisation, soins de ville, pharmacie, optique, dentaire et aides auditives.

Ces formules adaptées commencent par une base minimale jusqu’à une couverture optimale.

 

Les formules Esprit M pour un sourire parfait !

Anticipez et allégez les frais de traitement d’orthodontie pour vos enfants ou pour vous-même ! Faites le point avec un conseiller M comme Mutuelle : en fonction de votre budget alloué à votre contrat mutuelle et de vos besoins personnels, nous pouvons vous orienter vers le contrat Esprit M le mieux adapté à votre situation actuelle.

Chez M comme Mutuelle, vos garanties peuvent évoluer selon vos attentes particulières de santé au fil des années. Nos formules précisent clairement les différents niveaux de remboursement par semestre du traitement.

Connaissez-vous nos différentes offres de la gamme Esprit M ? Il y en a forcément une pour vous ! Depuis l’Accessible en formule minimum, jusqu’à la Rassurante, la plus couvrante pour les particuliers ou l’Optimale, adaptée aux professionnels indépendants.

 

Avec M comme Mutuelle, il y a toujours des solutions que vous soyez seul-e, en couple ou en famille ! Nous vous conseillons les garanties appropriées à votre budget, notamment sur le pôle dentaire et orthodontie.

 

Esprit M, c’est aussi des services offerts !

– Votre espace de gestion client sécurisé

– La téléconsultation médicale 24h/24, 7j/7

– Une assistance médicale à la maison, garde d’enfant ou soutien psychologique

– Un deuxième avis médical en cas de situation de santé complexe.

Découvrez tous nos services et avantages liés à la gamme Esprit M.

 

Vos soins de santé ne doivent pas être négligés pour une question de moyens. Contactez-nous au 03 21 23 83 00 ou sur le chat en ligne pour toutes informations et devis.