Managers : comment gérer votre stress ?

Parmi l'ensemble des risques psychosociaux identifiés au sein des entreprises, le stress est celui qui touche le plus de salariés. Les managers sont particulièrement impactés. Comment reconnaître les signes du stress ? Comment s'en préserver ? M comme Mutuelle revient sur les bonnes pratiques à adopter pour réduire les effets du stress au travail.

Déjà exposés à la pression en temps normal, la crise sanitaire et le télétravail ont accentué chez les managers et chefs d’entreprise le sentiment d’isolement, de surinvestissement et de fatigue psychique. En perte de repères et d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, les managers sont à bout. Plus d’un manager français sur deux se dit en détresse psychologique*.

Stress des managers : un enjeu majeur de santé au travail

Savoir reconnaître le stress et identifier les signes avant-coureurs de l’épuisement professionnel est essentiel. L’objectif étant d’en faire un enjeu majeur de prévention des risques au travail.

 

C’est quoi le stress ?

Le stress n’est pas une émotion. Le stress est un mécanisme d’adaptation qui nous met sous tension afin de répondre efficacement à une situation difficile. C’est un phénomène naturel qui permet, grâce à différentes réactions au niveau physique et émotionnel, de se sortir de mauvaises passes.

Le stress est bénéfique la plupart du temps et a largement contribué à la survie de notre espèce. Dans la pratique, si nous voyons un ours s’approcher, nous sommes dans une situation stressante. Notre réponse est d’abord d’avoir peur et ensuite, de courir pour échapper au danger. Si le stress n’agissait pas comme une sorte de système d’alarme, il y a de grandes chances que nous soyons dévorés par l’ours.

Les menaces actuelles ont changé. Il est rare de croiser un ours sur son chemin et encore moins au travail, même si l’on est manager ! Mais le stress fonctionne toujours de la même manière. C’est un réflexe archaïque qui nous aide à faire la part des choses entre ce qui est bon pour nous et ce qui ne l’est pas. Il est essentiel d’apprendre à reconnaître les signes du stress et de les écouter. Ils ont souvent des choses importantes à nous dire.

Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas de bon stress ou de mauvais stress. C’est la répétition de situations stressantes et trop intenses qui génère un épuisement progressif et le sentiment de ne plus savoir faire face.

C’est sur la durée que le stress est mauvais. Un stress chronique devient alors pathologique et a des effets délétères sur la santé.

 

Il s’installe plus ou moins rapidement en fonction des individus. Selon la théorie du syndrome général d’adaptation, découverte en 1935 par le Dr Hans Selye, il se découpe en 3 phases :

  • alarme ;
  • résistance ;
  • épuisement.

L’épuisement est la conséquence physiologique d’un organisme trop sollicité de manière négative. Quand cette phase est atteinte, il est souvent trop tard. Le stress est bel et bien installé. Heureusement, il est possible d’améliorer sa résistance au stress, que ce soit dans sa vie personnelle, comme professionnelle.

 

Dans le milieu du travail, selon les études de Lazarus et Folkman (1984), le stress est défini comme :

 » la perception que l’on a d’un écart existant entre une situation nécessitant une adaptation et la vision que l’on a des moyens à notre disposition pour y faire face. « 

 

Le stress d’un manager peut être lié à la pression des résultats, une désorganisation au sein de l’entreprise ou une surcharge de travail. Le manager peut également se retrouver en difficulté s’il doit prendre en charge une équipe, elle-même stressée et surmenée, sans aide extérieure ou compétences propres pour le faire.

Enfin, le manager peut se sentir esclave d’une situation où on lui demande d’être disponible en permanence pour sa hiérarchie et pour ses collaborateurs, sans droit à la déconnexion. Droit pourtant fondamental et régi par le code du travail.

 

Stress des managers : manifestations et dangers

Lorsqu’il est ponctuel, même s’il est intense, le stress au travail peut être stimulant. Certains managers sont efficaces sous l’effet du stress lié à des objectifs à atteindre ou une deadline à respecter.

En revanche, lorsqu’il devient chronique, le stress a des conséquences importantes sur la santé. Il peut impacter de manière négative le quotidien du manager et par là même, de ses collaborateurs.

 

L’impact humain

Le stress au travail provoque différents symptômes qui vont de la simple fatigue jusqu’au burn out.

Parmi les symptômes de stress les plus courants :

  • fatigue physique et psychologique ;
  • irritabilité ;
  • anxiété ;
  • troubles du sommeil ;
  • troubles de l’attention et de la mémoire ;
  • douleurs musculaires et articulaires ;
  • maux de dos ;
  • migraines ;
  • hypertension artérielle ;
  • déprime, dépression ;
  • burn out.

Le burn out est le syndrome de l’épuisement professionnel. Les derniers chiffres montrent une constante augmentation du nombre de cas chez les managers depuis le début de la crise sanitaire.

D’après un récent article de presse**, relatant l’impact des quatorze derniers mois sur l’épuisement des salariés, les cas de burn out ont explosé. Ils concerneraient désormais 2 millions de personnes. Les managers sont les plus touchés avec deux fois plus de burn out sévères que les années précédentes.

 

L’impact économique

Chez les managers, le stress entraîne une baisse de la productivité et de la motivation. Il a des incidences économiques puisqu’il engendre de l’absentéisme et désorganise les entreprises. Un manager stressé impacte en cascade toute son équipe qui peine à performer et à garder son enthousiasme.

Le coût du stress pour les entreprises françaises se situerait entre 830 et 1,6 millions d’euros par an*** . Les arrêts maladie liés au stress au travail représentent 10 à 20 % des dépenses de la branche accidents du travail / maladies professionnelles de l’Assurance Maladie.

 

Managers : comment vous prémunir des effets du stress ?

En tant que manager, votre rôle est déterminant. Vous devez, en plus de répondre aux exigences de votre hiérarchie, soutenir vos équipes, organiser leur travail et régler leurs problèmes. Il est essentiel de savoir vous prémunir des effets du stress.

 

Apprenez à gérer votre stress

Le stress est l’expression d’un déséquilibre. Parfois bien réel, parfois seulement perçu. Vous avez le sentiment de ne pas avoir assez de temps, une charge de travail excessive ou de manquer des ressources nécessaires pour faire face à une difficulté. Est-ce vraiment le cas ou voulez-vous trop en faire ?

La première des choses est de prendre du recul sur la situation et d’admettre que vous avez vos limites.

Soyez pragmatique. Analysez vos points forts et vos points faibles. Fixez-vous des objectifs réalistes. Idem pour vos équipes. Si besoin, réduisez la liste des tâches à accomplir et assurez-vous que celles-ci soient bien comprises et partagées par tous. Axez vos efforts sur l’amélioration de votre organisation pour ne pas vous laisser déborder. Gardez de l’énergie pour soutenir vos collaborateurs. C’est votre rôle premier en tant que manager.

 

Organisez-vous

De nombreux outils sont aujourd’hui à votre disposition pour mieux vous organiser et gagner du temps.

Mettez en place tout ce qui peut rendre votre travail plus efficace :

  • Planifiez vos activités et celles de vos collaborateurs en fonction des degrés d’urgence.
  • Prévoyez vos réunions à heures et jours fixes.
  • Mettez en place des rituels avec vos équipes pour faciliter les échanges informels.
  • Utilisez des outils de gestion de projets de type Trello ou Asana et les espaces de travail partagé (cloud).

Une bonne organisation et une vision commune des tâches à réaliser, c’est une dose de stress en moins. Cela rassure vos équipes qui évitent ainsi de vous solliciter trop souvent pour vous demander ce qu’elles ont à faire.

Si vous avez tendance à vous disperser ou à vous laisser distraire (mails, sms, intrusions dans le bureau), utilisez des outils d’aide à la concentration de type Pomodoro. Donnez également comme instructions de ne pas vous déranger à certains moments de la journée (ceux où vous êtes le plus productif).

 

Déléguez

Apprenez à faire vraiment confiance à vos collaborateurs. Si vous voulez tout gérer, vous allez vous épuiser. Certaines tâches ne relèvent pas du management, mais de l’opérationnel. Plus vous allez déléguer, plus vos équipes seront motivées et performantes. Ne soyez pas dans l’hyper contrôle. Mettez en place des process de validation et de vérification qui vous permettent de laisser la main sans vous inquiéter.

 

Gardez du temps pour vous

Aménagez-vous des pauses. Conservez des moments pour vos loisirs, voir vos amis ou faire du sport. Toutes ces soupapes servent à déstresser et à retrouver une bonne énergie. Il y aura toujours des mails à traiter, des dossiers en attente et des résultats à atteindre. Si vous ne vous arrêtez jamais, vous ne saurez ni gérer votre stress, ni votre fatigue.

N’hésitez pas à utiliser des techniques de relaxation de type sophrologie, cohérence cardiaque, méditation au cours de la journée si vous sentez que le stress vous envahit. De nombreuses applications gratuites permettent en quelques minutes de vous ressourcer entre deux réunions.

Enfin, faites valoir votre droit à la déconnexion. Vos collaborateurs vont survivre s’ils ne peuvent pas vous joindre à 23 heures un vendredi ou si vous ne répondez pas dans la minute à une question qui peut attendre une heure ou deux.

 

Demandez de l’aide si nécessaire

Si vous sentez que l’épuisement professionnel vous guette et que vous avez atteint vos limites, il est sans doute temps de demander de l’aide. Cela ne remet pas en cause vos capacités à manager. Vous éviterez surtout que votre stress n’atteigne vos collaborateurs.

Sollicitez votre hiérarchie. Demandez des formations en management ou en gestion du stress, par exemple. Tirez la sonnette d’alarme avant de vous laisser déborder et reprenez le chemin d’un management zen et bienveillant.

Si la pression est trop forte, faites appel à un professionnel de l’accompagnement : coach, sophrologue, psychothérapeute…

Pour une courte durée ou à l’occasion d’événements stressants, le recours à la prise de traitements médicamenteux (homéopathie, phytothérapie ou allopathie…) reste un moyen efficace de lutter contre les symptômes du stress et de passer un cap difficile.

M comme Mutuelle est à vos côtés pour vous aider à prévenir le stress au travail en organisant régulièrement des visioconférences et des ateliers de prévention.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur votre espace client et retrouvez nos articles dédiés dans la partie Magazine de notre site.

Mon offre santé
en 1 minute !

*Source : baromètre OpinionWay pour le cabinet Empreinte Humaine Paris – Juin 2021

**Source : Le Figaro, Mai 2021

*** Source : Institut nationale de recherche et de sécurité

Agenda M comme Mutuelle

  • Mardi 28 septembre : visioconférence sur l’aromathérapie, la phytothérapie et corps et esprit

    Visioconférence n°1 sur les médecines complémentaires : aromathérapie, phytothérapie, corps et esprit

    Mardi 28 septembre de 12h15 à 13h

    Inscrivez-vous en cliquant ici !

  • Jeudi 30 septembre : visioconférence sur l’hypnose, méthodes d’acupressure, ostéothérapie

    Visioconférence n°2 sur les médecines complémentaires : hypnose, méthodes d'acupressure, ostéothérapie

    Jeudi 30 septembre de 12h15 à 13h

    Inscrivez-vous en cliquant ici !

  • Jeudi 7 octobre : téléconsultation, intérêts et limites

    Visioconférence sur la téléconsultation. Quelles sont les intérêts et les limites ?

    Jeudi 7 octobre 2021 de 12h30 à 13h15

    Inscrivez-vous ici
  • Jeudi 14 octobre : dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus

    Cancer du col de l'utérus et cancer du sein, tout savoir sur le dépistage

    Jeudi 14 octobre de 12h15 à 13h

    Inscrivez-vous ici

  • Mardi 26 octobre : automédication, bon usage du médicament

    Automédication : comment faire bon usage du médicament ?

    Mardi 26 octobre de 12h15 à 13h

    Inscrivez-vous ici