Le vélo pour se déplacer en toute liberté pendant la crise sanitaire

Au regard de la crise sanitaire, le vélo est devenu la star des déplacements. Moins enclins à utiliser les transports en commun qu'ils pensent source de contamination, les Français ont adopté en nombre ce mode de déplacement doux et respectueux de la santé et de l'environnement.

Entre les mois de mars et mai 2020, l’usage du vélo a bondi de 44 %. Cette tendance a été constatée en ville où l’utilisation du vélo était déjà bien installée, mais également en milieu périurbain (+138 %) et en milieu rural (+197 %)*.

Si de votre côté, vous n’avez pas encore passé le cap, il est temps de vous équiper ou de ressortir votre vieux vélo du garage et de vous remettre en selle. Suivez les conseils de M comme Mutuelle pour circuler en toute liberté et en toute sécurité.

*source : étude de l’association Vélo et territoires mai 2020

 

Le vélo, un moyen de transport vertueux

En choisissant le vélo pour vous déplacer, vous êtes acteur d’une qualité de l’air et d’un environnement préservé. Et qui dit qualité de l’air, dit meilleure santé pour vous et pour vos proches.

 

La qualité de l’air influe sur la santé

La qualité de l’air a un impact important sur la santé. Elle agit directement sur les risques de développer des maladies cardiovasculaires, de l’asthme, des allergies, des problèmes respiratoires, des irritations, etc.

L’OMS relève que les effets sur la santé se font sentir, à la fois sur le court terme et sur le long terme : « La pollution de l’air en milieu urbain accroît le risque de maladies respiratoires aiguës (la pneumonie, par exemple) et chroniques (le cancer du poumon, par exemple) ainsi que de maladies cardiovasculaires ». (source OMS)

Les personnes fragiles et vulnérables, comme les enfants par exemple, sont particulièrement exposées aux particules fines polluantes (gaz d’échappement des véhicules, fumées émises par les usines…). Associée à une pathologie chronique, la pollution présente dans l’air peut avoir des effets néfastes sur la santé et aggraver les symptômes de la maladie.

On estime à 1,3 millions, le nombre de personnes qui meurent chaque année dans le monde en raison de la pollution atmosphérique. Dans les villes, où l’exposition aux polluants de l’air est la plus forte, les habitants « souffrent davantage de cardiopathies, de problèmes respiratoires et de cancers du poumon ». (source OMS)

 

Alors que la voiture et les transports en commun sont de gros émetteurs de gaz à effet de serre, le vélo est 100 % vert (sauf si vous le prenez électrique, mais malgré tout, il reste beaucoup plus vert qu’un bus électrique !). Il ne produit aucune particule et préserve ainsi la qualité de l’air que vous respirez. C’est le mode de transport écolo par excellence.

Protéger l’air, c’est aussi protéger votre santé et celle de vos proches. L’usage du vélo en remplacement des moyens de transport motorisés polluants y participe. Pensez-y !

 

La pratique du vélo améliore vos capacités physiques

La pratique du vélo améliore la condition physique générale et retarde le vieillissement du corps.

 » C’est la fonction cardiaque et la musculature qui sont améliorées en premier « , selon le Dr Yves Yau ( » Le vélo, c’est bon pour la santé  » – article de Santé magazine).

L’utilisation régulière du vélo réduit les facteurs de risques cardiovasculaires que sont le surpoids, le cholestérol, l’hypertension et le stress.

Il n’y a pas de contre-indication à la pratique du vélo (en dehors de problèmes d’équilibre, de vue ou d’audition). Néanmoins, si vous n’avez pas eu d’activité physique depuis longtemps et que vous avez plus de 50 ans, il est recommandé d’en parler avec votre médecin. Notamment, si vous désirez en faire une routine plus soutenue ou adhérer à un club de cyclotourisme.

Faire du vélo, même à allure modérée, compte dans le calcul du temps d’activité physique recommandé pour être en bonne santé. Pour vos déplacements domicile-travail, pour vos petites courses locales, ou dans le cadre de vos loisirs, rouler à vélo est une excellente manière d’être actif.

 

Pour en savoir plus, retrouvez notre article :  » Pourquoi pratiquer une activité physique régulière ?  »

 

Faites du vélo en toute sécurité

Suivez nos conseils M comme Mutuelle pour faire de votre vélo un moyen de transport sécurisé.

La pratique du vélo nécessite de suivre quelques règles de sécurité indispensables.

 

Vérifiez l’état de votre vélo

Surtout s’il dort au garage depuis longtemps…

  • Freins
  • Pneus
  • Éclairage avant et arrière
  • Catadioptres des pédales et des roues (systèmes réfléchissants)
  • Avertisseur sonore (obligatoire)

Pour plus de sécurité, vous pouvez ajouter un rétroviseur et un écarteur de danger, en particulier si vous circulez en ville. Saviez-vous qu’un vélo est beaucoup mieux accroché au mur que posé par terre, même dans votre garage ? En effet, les systèmes d’accroche sur un mur (par les roues ou par le cadre) évitent au vélo de peser sur ses roues, et aux roues de prendre l’humidité et le froid d’une dalle de sol. En « l’air », il vivra donc plus longtemps et assurera donc également plus facilement votre sécurité.

 

Enfilez la bonne tenue

Être protégé et bien vu est essentiel.

  • Mettez un casque
  • Portez un gilet réfléchissant (obligatoire hors agglomération et la nuit)

Et n’hésitez pas à mettre une pince à pantalon en bas de jambe si votre pantalon est un peu large : même si ce n’est pas très esthétique, cela évite de salir votre bas de pantalon d’une part, mais aussi de coincer votre pantalon dans le pédalier.

 

Adoptez le bon comportement

  • Circulez sur les pistes ou bandes cyclables si elles existent
  • Le trottoir, c’est interdit à partir de 8 ans !
  • Tendez le bras sur le côté pour signaler que vous tournez
  • Levez le bras vers le haut pour signaler que vous vous arrêtez
  • Le téléphone et les écouteurs sont interdits à vélo
  • Pensez que les véhicules peuvent ne pas vous voir, en particulier les poids lourds et les bus : évitez de vous faufiler dans leurs angles morts
  • Respectez le code de la route. Respectez les panneaux de signalisation.

 

Bonne route à tous. Soyez prudent !


Focus sur le coup de pouce vélo du gouvernement

Le coup de pouce vélo, qui s’est terminé le 31 mars dernier, a fait des émules. Il a profité à près de deux millions de vieux vélos ressortis des garages. Cette aide de 50 euros, proposée par le ministère de la Transition écologique et solidaire pour favoriser le développement de la mobilité durable, permettait en effet, de remettre en état son vélo chez des réparateurs agréés.

L’objectif du gouvernement étant de surfer sur les bons chiffres de la pratique du vélo, les initiatives de ce type devraient être développées à l’avenir. Le dernier Baromètre des mobilités du quotidien (2020) montre qu’un Français sur deux est susceptible de faire tout ou partie de son trajet domicile-travail à vélo. À l’heure actuelle, le frein principal reste le manque d’infrastructures aménagées et sécurisées. Les aménagements du type « coronapistes » seront développés ou pérennisés afin d’installer ce mode de transport de manière durable dans le quotidien des Français.


Article rédigé sur la base des propos de Barbara TOP BUTEZ, responsable prévention M comme Mutuelle, spécialiste de l’éducation à la santé.

 

Pour plus de contenu sur la santé, nous vous invitons également à parcourir notre magazine M comme Mutuelle régulièrement enrichi d’actualités santé !

 

Agenda M comme Mutuelle

  • Mardi 26 octobre : automédication, bon usage du médicament

    Automédication : comment faire bon usage du médicament ?

    Mardi 26 octobre de 12h15 à 13h

    Inscrivez-vous ici 

  • Mardi 26 octobre : Octobre rose NIEPPE

    Théâtre "Les Dépisteuses" suivi d’un échange avec un professionnel de santé Par la Compagnie La Belle Histoire

    Mardi 26 octobre à 19h30 (accueil à partir de 19h) Salle des fêtes Line Renaud – 821 rue d’Armentières à NIEPPE

    Réservation gratuite recommandée au 03 21 23 83 00