Hépatites : quand notre foie est mis à mal

Une hépatite est une maladie du foie, généralement causée par un virus. Cependant, une origine toxique est également possible (alcool par exemple).  Il existe cinq virus connus, désignés par les lettres A, B, C, D et E. Si certaines hépatites peuvent guérir seules, certaines deviennent chroniques et évoluent vers des formes graves qui provoquent le décès.  Quelles sont les différences entre ces hépatites ? Quels symptômes doivent vous alarmer ? Comment se protéger ?  M comme Mutuelle vous informe sur cette maladie.

Les hépatites : de quoi parle-t-on ?

Il y a deux catégories d’hépatites : les hépatites virales et les hépatites non virales.

 

Les hépatites virales : A, B, C, D et E

Les hépatites virales sont causées par les virus A, B, C, D et E. Les virus A et E circulent par ingestion d’eau ou d’aliments contaminés. Les virus B, C et D sont le fait d’un contact avec des liquides biologiques contaminés (sang par le biais de relations sexuelles ou partage de matériel d’injection, de piercing, etc.). Il existe d’autre hépatovirus : F et G, mais très peu présents et donc les symptômes, traitements s’apparentent à ceux des autres hépatovirus de type D ou E.

Les hépatites non virales

Les hépatites non virales, elles, sont provoquées par l’ingestion de produits toxiques pour le foie : alcool, médicaments, mais aussi produits chimiques ménagers toxiques.

Les hépatites aigües ou chroniques

Il faut ensuite distinguer l’hépatite aiguë de l’hépatite chronique. La première correspond aux 6 mois qui suivent la contamination. Certaines personnes ne ressentent rien, d’autres ont de la fièvre, ressentent de la fatigue ou peuvent avoir la jaunisse. Bien entendu, il faut consulter votre médecin, éviter l’alcool et certains médicaments.

Au cours de l’hépatite aiguë, le virus peut être éliminé ou bien rester dans le corps. S’il y reste plus de 6 mois, on parle alors d’hépatite chronique. Celle-ci peut provoquer des dégâts importants pour le foie, dégâts qui peuvent apparaître plusieurs années après l’infection (cirrhose, cancers du foie), car l’évolution est très variable en fonction de la personne (âge, maladies potentielles, consommation d’alcool, etc.)

 

L’OMS estime qu’environ 325 millions de personnes vivent avec une hépatite (notamment B ou C), avec des dépistages malheureusement inaccessibles. C’est fort dommage quand on sait que 4.5 millions de décès pourraient être évités grâce à la vaccination. Une journée mondiale contre l’hépatite a été mise en place par l’OMS. Elle a lieu le 28 juillet de chaque année.

 

L’Hépatite A

Définition

L’hépatite A est une maladie infectieuse du foie provoquée par le virus VHA. C’est une hépatite virale qui peut être aiguë, mais jamais chronique. C’est une des hépatites les plus répandues dans le monde.

Mode de transmission

L’hépatite A se transmet principalement par voie féco-orale ou alimentaire. C’est-à-dire que le virus se transmet par l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés. Mais il peut se retrouver dans les selles d’une personne infectée et contaminer la nourriture, l’eau ou les mains d’une autre personne.

Les mauvaises conditions d’hygiène, collectives ou individuelles, favorisent la transmission du VHA.

Symptômes

L’hépatite A se traduit par de la fièvre, des nausées, une fatigue très importante, des douleurs abdominales suivies d’une jaunisse. L’hépatite A n’entraîne pas de maladie hépatique chronique, mais peut, en de rares cas, provoquer une hépatite fulminante (insuffisance hépatique aiguë). Cette dernière entraîne une confusion mentale et s’avère souvent mortelle.

Mais généralement, toutes les personnes qui contractent une hépatite A en guérissent complètement et sont immunisées pour le reste de leur vie.

Traitement

Il n’y a pas de traitement spécifique à l’hépatite A. Il suffit d’attendre quelques jours que les symptômes disparaissent. Seule une forme grave (hépatite fulminante), nécessite une greffe de foie.

Prévention

En premier lieu, il existe un vaccin contre l’hépatite A, efficace et bien toléré. Il protège de la maladie pour une longue durée (10 à 20 ans). Le protocole consiste en deux injections, distantes de 6 mois à un an.

Ensuite, il est important de respecter de bonnes mesures d’hygiène (lavage des mains), notamment pour les voyageurs dans les pays à faible niveau d’hygiène.

 

L’Hépatite B

Définition

L’hépatite B est la plus fréquente dans le monde. C’est un virus (VHB) qui s’attaque au foie et qui peut entraîner aussi bien une hépatite aiguë que chronique. Il est quand même important de savoir que 9 fois sur 10, le virus est éliminé par l’organisme.

Mode de transmission

Le virus de l’hépatite B se transmet par contact avec du sang ou autres liquides biologiques contaminés. Les relations sexuelles, des injections, un partage de matériel piquant ou tranchant peuvent être un mode de transmission. Une mère porteuse du virus peut le transmettre à son enfant lors de l’accouchement.

Symptômes

La période d’incubation de l’hépatite B dure plusieurs semaines. Puis peuvent apparaître des signaux, type virus grippal, ceci durant quelques jours. Dans la majorité des cas, ils disparaissent ensuite. D’autres symptômes prennent ensuite le relais comme une fatigue importante, des urines foncées, une perte d’appétit, des nausées et des maux de ventre. Cela peut durer quelques mois. Au-delà de 6 mois, il s’agit d’une hépatite B chronique.

Traitement

Il n’y a pas de traitement spécifique contre l’hépatite B aiguë. Les soins consistent simplement à préserver le confort de la personne atteinte, notamment en luttant contre la déshydratation due aux diarrhées ou vomissements.

Concernant l’hépatite B chronique, elle peut être traitée par médicaments, dans le but de ralentir la progression de la cirrhose ou d’un cancer du foie et offrir une possibilité de survie à long terme.

Prévention

Le vaccin contre l’hépatite B permet à l’organisme de produire des anticorps spécifiques. 3 injections sont nécessaires.

En France, la vaccination contre l’hépatite B est entrée dans le calendrier vaccinal en 1995. Depuis 2018, elle est obligatoire pour tous les nourrissons et pour les professionnels de santé ou étudiants en filière médicale et/ou paramédicale.

 

L’Hépatite C

Définition

L’hépatite C est semblable à l’hépatite B : le virus VHC s’attaque au foie. La différence c’est qu’il est plus coriace que le VHB et qu’il s’établit pour deux tiers des personnes contaminées et devient une hépatite chronique dans 80% des cas.

Mode de transmission

 Le mode de transmission du VHC se fait par le sang contaminé : partage ou échange de matériel (seringues, aiguilles, rasoirs, etc.), relations sexuelles non protégées, soins médicaux avec effusion de sang, transmissions de la mère à l’enfant lors de l’accouchement.

Symptômes

La période d’incubation du VHC est plutôt longue, car elle s’étend sur 2 semaines et jusqu’à 6 mois. La plupart du temps, 80 % des personnes sont asymptomatiques après l’infection. Les formes aiguës de l’hépatite C provoquent de la fièvre, de la fatigue, un manque d’appétit, des nausées et vomissements, des douleurs abdominales et une jaunisse.

Traitement

Toute infection par le VHC ne doit pas forcément être traitée, car certaines personnes éliminent l’infection grâce à leur système immunitaire.  Mais en cas d’hépatite C chronique, il existe des médicaments antiviraux à action directe (AAD), qui visent à éliminer le virus ou ralentir la fibrose du foie si tel est le cas.  Le traitement est court (12 à 24 semaines), efficace et bien toléré.

Prévention

Il n’existe malheureusement pas de vaccin contre le VHC. Certaines mesures sont à prendre pour éviter la contamination :

  • évitez d’utiliser le matériel d’une autre personne (rasoir, brosse à dents.) mais aussi de prêter votre propre matériel ;
  • porter des gants si vous devez toucher une personne qui saigne, car vous ne savez pas si elle est infectée ;
  • ayez des relations sexuelles protégées ;
  • en cas de piercing, tatouage, etc, vérifiez toujours que le matériel utilisé est stérilisé ou jetable ;
  • enfin dans la mesure du possible, évitez de recevoir des soins invasifs (chirurgie, injections…) dans les pays en voie de développement.

 

Les hépatites D et E

Définition

L’hépatite D est, comme les autres hépatites, une inflammation du foie provoquée par le virus VHD, mais qui a besoin du VHB pour se répliquer. Ce qui veut dire qu’il ne peut pas y avoir d’hépatite D sans le virus de l’hépatite B. C’est une forme très grave d’hépatite virale.

Quant à l’hépatite E, elle est provoquée par le virus VHE. Elle est très fréquente dans les pays à faible niveau d’hygiène.

Mode de transmission

Le mode de transmission du VHD et identique au VHB : contact avec du sang ou dérivés sanguins infectés.

Concernant l’hépatite E, due à un virus, elle se transmet par voie alimentaire ou par ingestion d’eau souillée. Elle est surtout fréquente dans les pays en voie de développement.

Symptômes

L’hépatite D aiguë entraîne une hépatite modérée à sévère, mais généralement la guérison est complète et moins de 5% des personnes atteintes voient la maladie évoluer en hépatite chronique.  En cas de surinfection, quand le VHD infecte une personne déjà en infection chronique par le VHB, alors le risque d’une évolution vers une forme plus grave est réel. Le risque d’évolution vers une cirrhose est plus important et plus rapide.

L’hépatite E, quant à elle, présente des formes asymptomatiques dans la moitié des cas ou des symptômes semblables à ceux de l’hépatite A. La durée d’incubation est assez longue, entre 20 et 75 jours.

Traitement

Il n’y a pas de traitement spécifique pour l’hépatite D. Le besoin de traitement est spécifique en fonction de chaque individu et de l’activité du virus. Un seul médicament est efficace et recommandé par l’OMS : l’interféron alpha pégylé.

C’est pareil pour l’hépatite E : pas de vaccin ni traitement spécifique.

Prévention

Pour prévenir l’hépatite D, il faut avant tout prévenir l’hépatite B et donc se faire vacciner. Et bien entendu respecter de bonnes règles d’hygiène (lavage des mains, ne pas prêter ou emprunter du matériel, etc…)

Concernant l’hépatite E, aucun vaccin ni traitement antibiotique ne permet de l’éviter. Par conséquent, le respect de certaines règles d’hygiène et de cuisson des aliments constitue la meilleure protection contre la maladie.

 

L’hépatite alcoolique

 

L’hépatite alcoolique est une inflammation très sévère du foie causée par une consommation excessive d’alcool. En France, c’est la cause la plus courante des hépatites.

Ce n’est pas pour rien que l’on conseille de consommer de l’alcool avec modération. À petites doses, le foie le filtre et l’évacue. Mais à fortes doses, l’alcool cause des dommages à plusieurs organes : tube digestif, reins, poumons et foie. Trop de consommation d’alcool fatigue le foie qui n’est alors plus capable de remplir ses fonctions.

Les conséquences sont :

  • l’hépatite alcoolique ou stéatose avec de la graisse au niveau des cellules du foie ;
  • l’hépatomégalie : le volume du foie augmente ;
  • la fibrose : formation d’un tissu cicatriciel sur le foie ;
  • la cirrhose : le tissu hépatique se modifie et durcit ;
  • le cancer du foie.

Les femmes présentent un risque plus élevé de développer une hépatite alcoolique que les hommes, risque qui augmente en cas de surpoids ou d’obésité.

 

Le service prévention M comme Mutuelle vous accompagne dans le dépistage, le traitement et la vaccination des hépatites. Nos conseillers sont à votre écoute.

 

Agenda M comme Mutuelle

  • 23 septembre 2022 – Balade en trike à Dunkerque

    Une heure de balade en trike pour découvrir Dunkerque. Encadrée par un moniteur cycliste, une promenade d’1 heure sur ce vélo à 3 roues vous permettra de découvrir les bienfaits d’une activité physique douce, bonne pour votre santé et pour la planète ! Inscrivez-vous ici. 
  • 22 septembre 2022 – Balade en trike à Lille

    Une heure de balade en trike pour découvrir Lille. Encadrée par un moniteur cycliste, une promenade d’1 heure sur ce vélo à 3 roues vous permettra de découvrir les bienfaits d’une activité physique douce, bonne pour votre santé et pour la planète ! Inscrivez-vous ici. 
  • 16 septembre 2022 – Balade en trike à Saint-Omer

    Une heure de balade en trike pour découvrir Saint-Omer.  Encadrée par un moniteur cycliste, une promenade d’1 heure sur ce vélo à 3 roues vous permettra de découvrir les bienfaits d’une activité physique douce, bonne pour votre santé et pour la planète ! Inscrivez-vous ici.   
  • Bilan de forme le 24 juin à Rouen

    Vendredi 24 juin 2022, venez tester votre niveau de forme !

    Votre agence M comme Mutuelle de Rouen vous invite à un bilan de forme encadré par un coach professionnel Eté indien® formé en activité physique adaptée.

    Au programme : en 45 minutes maximum, en groupe de 6 à 8 personnes, vous aurez 6 exercices à réaliser pour mesurer votre équilibre, endurance, force musculaire, force de préhension, souplesse…

    Vous avez entre 60 et 79 ans, Inscrivez-vous ici. 
  • Bilan de forme le 16 juin à Douai

    Jeudi 16 juin 2022, venez tester votre niveau de forme !

    Votre agence M comme Mutuelle de Douai vous invite à un bilan de forme encadré par un coach professionnel Eté indien® formé en activité physique adaptée.

    Au programme : en 45 minutes maximum, en groupe de 6 à 8 personnes, vous aurez 6 exercices à réaliser pour mesurer votre équilibre, endurance, force musculaire, force de préhension, souplesse…

    Vous avez entre 60 et 79 ans, Inscrivez-vous ici.   
  • Le 10 juin, dépistage auditif à Calais

    Vendredi 10 juin, prenez 15 minutes pour profiter d’un dépistage auditif gratuit dans votre agence M comme Mutuelle de Calais.

    89 Bd la Fayette, 62100 Calais

    Inscrivez-vous ici. 

     
  • Le 23 juin, webinaire – préservez votre santé mentale

    Jeudi 23 juin de 12h à 13h

    Un Français sur cinq a été, est ou sera concerné par un trouble psychique au cours de sa vie.

    Au programme :

    • La santé mentale, une composante essentielle de la santé
    • Les trois dimensions de la santé mentale
    • Quand le travail fait souffrir
    • Quelques idées reçues sur le mal-être au travail
    • Qui pour nous aider ?
    • Bien utiliser la e-santé et la téléconsultation
    Replay disponible pour les inscrits Inscrivez-vous en cliquant ici  
  • Le 21 juin, webinaire pour relever les défis visuels de notre vie numérique

    Mardi 21 juin de 12h à 13h

    Adoptez les bons gestes pour préserver votre santé visuelle et prenez conscience des défis visuels de notre vie numérique.

    Au programme :

    • Quels verres choisir ?
    • Palming : prendre soin de ses yeux.
    • Comment prévenir la fatigue visuelle ?

    En bonus : un outil de dépistage à faire chez vous offert

    Replay disponible pour les inscrits. Inscrivez-vous ici. 
  • Le 20 mai, une marche à Saint-Omer

    Réservez votre matinée ! Votre agence M comme Mutuelle de Saint-Omer vous invite à une marche-santé encadrée par un coach professionnel Eté indien® formé en activité physique adaptée. Au programme : à partir de l’agence, une marche d’1 heure ponctuée d’exercices, un parcours simple qui vous fera (re)découvrir les beaux sites de Saint-Omer, et une collation à votre retour à l’agence. Inscrivez-vous en cliquant ici