Comment aider un proche dépendant ?

Avec l’avancée en âge et l’allongement de la durée de vie, combien de personnes sont aujourd’hui confrontées ou devront faire face, demain, à la dépendance d’une personne de leur entourage ? Nos conseils pour vous aider à faire les bons choix et gérer sereinement la perte d’autonomie d’un proche.

Qu’est-ce que la dépendance ? Comment l’évaluer ?

 

L’état de dépendance est l’incapacité partielle ou totale de réaliser seul ce que l’on appelle les actes élémentaires de la vie quotidienne (AVQ) c’est à dire se laver, s’alimenter, s’habiller, se déplacer, se lever/s’asseoir/se coucher (autrement nommés les « transferts »). Le degré de dépendance est ainsi apprécié par rapport à ces indicateurs et permet de déterminer les prestations dont peut bénéficier l’assuré en perte d’autonomie.

 

 

 

 

Quelles solutions peuvent être mises en place ?

 

80% des personnes dépendantes de plus de 60 ans vivant chez elles sont aidées par l’un de leur proche.
Le maintien d’une personne dépendante à son domicile implique pour la personne qui l’assiste au quotidien, l’aidant, un investissement important qui peut occasionner stress, fatigue et découragement.

Dans ce cas, il peut être utile de faire appel à des services d’aide à domicile (garde-malade, aide-ménagère, portage de repas), d’envisager l’adaptation du logement et de mettre en place un dispositif de sécurité en cas de problème (téléassistance). Dans d’autres cas, et si le degré de dépendance le nécessite, il faudra envisager un placement en établissement médicalisé.

 

 

 

 

Quelles aides financières ?

 

Des aides financières, comme l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie) ou l’ASPA (Allocation de solidarité aux personnes âgées) peuvent être attribuées, tout comme des réductions d’impôts, sous conditions.

 

Ces dernières peuvent se montrer insuffisantes pour faire face aux dépenses importantes qu’engendre la dépendance.
À titre d’exemple, en Province, le coût d’un maintien à domicile s’élève à environ 1800€ et en région parisienne à 3500€ pour un placement en établissement spécialisé.

 

 

 

 

Pourquoi se prémunir aujourd’hui ?

 

Si vous aidez votre conjoint, vos parents ou si vous veniez à être dépendant, il peut être judicieux de prendre les devants pour les protéger, ou vous prémunir, en cas de dépendance totale.

 

Spécialiste en prévoyance des personnes, M comme Mutuelle vous accompagne et vous propose des solutions bien pensées pour vous soutenir dans votre rôle d’aidant et vous protéger, vous et vos proches, des conséquences de la dépendance.

 

Avec la garantie Dépendance totale, vous bénéficiez dès l’adhésion, en tant qu’aidant, d’un accompagnement par des médecins et juristes experts pour vous faciliter la vie ainsi que celle des proches dont vous prenez soin, et de soutien psychologique en cas de besoin.
Le contrat prévoit en cas de dépendance totale, le versement d’une rente viagère jusqu’à 1800€ par mois assortie, en option, d’un capital « premiers frais » pour, par exemple, adapter le domicile dès l’entrée en dépendance.
Il est aussi possible, en option, de bénéficier du remboursement des cotisations versées en cas de décès avant 85 ans sans dépendance totale.
Sachez également que plus vous souscrivez jeune, moins la cotisation sera élevée.

 

Pensez-y dès aujourd’hui et n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations ou pour souscrire.

 

 

Source : DREES – Dossier projection des populations âgées dépendantes – sept 2013.

Vous pouvez lire sur le même sujet :

Décès, dépendance, pourquoi s’assurer ?
La téléassistance : une aide précieuse pour le maintien à domicile

Agenda M comme Mutuelle

  • Visio sur l’aménagement de l’habitat et aides possibles

    Votre rendez-vous visio sur le thème de l'aménagement du logement et les aides financières possibles  

               

    Jeudi 4 février de 10h30 à 12h  

                     

    Comment y participer ? Inscrivez-vous en cliquant ICI !

  • Visio sur l’activité physique

    Votre rendez-vous visio sur le thème de l'activité physique pour éviter la chute 

    Prévenir la chute et ses conséquences  

                 

    Jeudi 21 janvier de 14h30 à 15h15 

                     

    Comment y participer ? Inscrivez-vous en cliquant ICI !

  • Visio sur l’alimentation

    Votre rendez-vous visio sur le thème de l'alimentation pour rester en forme et éviter la chute 

    Vitamines et minéraux, bons pour le vieillissement 

                 

    Vendredi 19 février de 11h à 11h45 

                     

    Comment y participer ? Inscrivez-vous en cliquant ICI !