Bronzage et protection : préservez votre capital solaire !

Bientôt l’été ! Et la période des promenades, baignades, détentes et rayons de soleil. Les destinations vacances sont propices à une vie au grand air du matin au soir. Elles sont l’occasion de profiter de la douceur de vivre retrouvée à la mer, à la campagne ou en altitude. Et du soleil ! Le soleil est un ami pour ses bienfaits, mais il faut apprendre à le connaître pour réduire son impact sur votre capital solaire. Pour revenir en pleine forme et bien dans votre peau hâlée, voici quelques conseils pour un été serein.

 

Cet été, M comme Mutuelle vous propose les Rendez-vous Prévention de L’été ! 

⇒ En VISIOCONFERENCE  :

Prévention solaire : le Lundi 19 juillet 2021
Inscriptions ici : Le soleil : bien le connaître pour profiter de ses effets bénéfiques | M comme Mutuelle (livestorm.co)

 

⇒ En AGENCE M comme Mutuelle 
Animations dans l’agence sur le thème de la prévention solaire. Jeux de carte, cocotte en papier pour les enfants, mireille au soleil

ARRAS : 27 juillet
St OMER : 28 juillet et 20 août
DUNKERQUE : 22 juillet et 24 août

De 14h30 à 16h60, accès libre et gratuit ! 

 

 


Mieux comprendre les ultraviolets et leurs impacts

Chaque jour, nous nous exposons au rayonnement solaire. Il est composé à 39 % de la lumière, à 56 % d’infrarouges et à 5 % d’ultraviolets. Ce sont les ultraviolets (UV) qui peuvent nuire à notre peau. Même si nous avons tous des sensibilités différentes, les UV agissent insidieusement, car ils sont omniprésents et invisibles. Et les plus dangereux ne sont pas ceux qu’on croit !

 

Quelles différences entre les UVA, UVB et UVC ?

Les UVA ne prennent pas de vacances, ils sont actifs 365 jours par an, quelle que soit la météo, et traversent le verre. Ils constituent 95 % des UV et surtout 75 % d’entre eux sont des UVA longs. Difficiles à stopper, ils ne sont pas douloureux, mais nocifs, car ils pénètrent l’épiderme jusqu’au derme.

Les UVB représentent 5 % des UV diffusés. Contrairement aux UVA, ils ne passent pas à travers les nuages ni le verre et ils pénètrent juste l’épiderme. Douloureux, ils sont à l’origine des coups de soleil, d’allergies et de cancers cutanés. Les UVB produisent le bronzage retardé entre 48 à 72 heures après une exposition soleil.

Les UVC, les plus nocifs, ne passent heureusement pas la couche d’ozone. Leur énergie est absorbée avant qu’ils ne puissent arriver sur nous.

Pour les UV, tout est donc question de longueur d’onde : de la plus courte (UVC, qui n’arrive donc pas jusqu’à la Terre) à la plus longue (UVA, qui traverse même notre épiderme malgré les obstacles).

Petit mémo pour retenir facilement les effets des UV :

  • UVA: A comme allergie ou âge
  • UVB: B comme brûlure
  • UVC : C comme « ça va c’est loin » !

 

Quel est le processus des UV dans notre corps ?

Chaque jour, nous générons des réactions chimiques utiles pour notre corps et produisons naturellement des radicaux libres.

Lorsque la peau n’est pas protégée, les UVA accélèrent la production de radicaux libres qui, en surplus, vont déstabiliser le fonctionnement des cellules de la peau.

Mais c’est quoi les radicaux libres ?

Notre organisme est formé d’organes constitués de tissus, eux-mêmes composés de molécules formées d’atomes. Du plus grand au plus petit ! Les radicaux libres sont des molécules ayant perdu un électron lors du processus oxydatif (équilibre oxygène et gaz carbonique). Pour résumer, il leur manque un « morceau ».

Ils vont donc chercher à en récupérer un sur une autre molécule et ainsi de suite jusqu’à épuiser les cellules de leurs composants chimiques nécessaires. Donc à perturber l’équilibre de régénération naturelle de nos tissus.

Heureusement, notre corps a la capacité de régénérer nos cellules, mais cette régénération à ses limites !

 

Tous sous protection, petits et grands !

Le bronzage est une réaction de défense à une exposition due à l’oxydation de la mélanine. Au-delà d’un certain seuil, trop c’est trop pour nos cellules.

Malgré tout, nous ne sommes pas tous égaux sous le soleil. Certains ont la peau mate, bronzent facilement sans rougir (sans brûler) et ne se sentent pas concernés.

Pourtant il est important que chacun se protège pour préserver un capital solaire optimal acquis à la naissance. Ce capital correspond, à long terme, au bon fonctionnement de notre mélamine qui protège la peau. Notre capital, n’étant pas inépuisable, il diminue au fur et à mesure de nos expositions. C’est pourquoi il est recommandé d’en limiter leur durée et leur intensité.

 

Quels sont les bienfaits du soleil sur notre corps ?

Indispensable pour notre organisme, le soleil est un vrai couteau suisse avec ses nombreux bienfaits complémentaires. Le plus important est de savoir profiter de ces effets positifs, sans abuser de ces rayons qui peuvent être néfastes à trop forte dose pour notre santé.

 

Le soleil est notre allié… à juste dose !

Si certains pays privés de lumière, donc de soleil, s’adonne à la luminothérapie ou prescrivent de la vitamine D, c’est bien que la luminosité et le rayonnement solaire sont bons pour notre santé, tant physique que morale. Le soleil réchauffe la Terre (tant qu’elle est protégée par la couche d’ozone), permet la photosynthèse chlorophyllienne des plantes… et nous fait du bien !

  • Il est notre principale source de vitamine D qui réduit la pression artérielle, l’ostéoporose ;
  • il développe notre système immunitaire ;
  • il soigne certaines maladies de peau ;
  • il booste notre bien-être avec son effet antidépresseur!

Grâce à la lumière du soleil, notre corps produit des neuro-hormones, des endorphines avec un effet relaxant sur les muscles. Sans oublier que le rayonnement solaire joue sur le rythme du sommeil, notre horloge interne, et, donc, sur notre équilibre psychologique et physique. La vie au grand air favorise également une meilleure oxygénation et apporte un joli teint, signe de bonne forme.

En résumé, le soleil est un allié. Mais sans excès ! Le soleil est à consommer avec modération. En s’exposant en moyenne 30 mn par jour, le matin ou en fin d’après-midi cela suffit pour notre corps. L’ombre d’un arbre ou à défaut d’un parasol filtrant les UV est ensuite l’endroit idéal pour profiter des bons moments estivaux.

 

Quelles sont les règles à suivre pour profiter du soleil sans danger ?

Avec quelques règles simples, il est tout à fait possible de profiter des bienfaits du soleil sans prendre de risque pour sa santé. Voici quelques conseils de nos experts en prévention :

  • Exposez-vous progressivement afin de stimuler la mélanine
  • Restez à l’ombre le plus souvent et surtout entre 12h et 16h
  • Protégez votre haut du corps avec un T-shirt sec (en coton ou « anti-UV ») et un chapeau
  • Évitez d’utiliser une serviette blanche réfléchissant les rayons solaires, surtout sur la plage où le sable est déjà très réfléchissant
  • Séchez vous avec une serviette à la sortie de l’eau : c’est mieux qu’en plein soleil après la baignade
  • Utilisez une crème solaire adaptée à votre peau et vos activités (waterproof par exemple)
  • Protégez spécifiquement les zones sensibles (nuque, cou, nez, mollets…)
  • Ne négligez pas les lunettes de soleil qui doivent comporter le label CE avec indice de protection

 

Se protéger du soleil pour éviter les risques !

Votre capital solaire est entre vos mains. C’est en prenant l’habitude de vous protéger du soleil et de ne pas vous surexposer que votre capital solaire continuera son travail de protection à long terme.

Ce qu’il faut éviter absolument

  • S’exposer lorsqu’on a une peau claire « phototype clair », des grains de beauté ou des antécédents familiaux de mélanome
  • La chaleur et le soleil pour les bébés et les enfants
  • Les heures d’ensoleillement les plus fortes entre 12h et 16h
  • Se croire protégé du soleil, car notre peau est mate

Focus sur la protection des plus petits :

Même si les tout-petits ne raffolent pas de la séance « crème solaire », il est indispensable de les y habituer dès le plus jeune âge… Car même à l’ombre, le danger est bel et bien présent. Et dès que les enfants commencent à gambader voire à se baigner, ils ont besoin de la plus haute protection pour pouvoir profiter d’activités en plein air. Il existe d’ailleurs aujourd’hui des t-shirts anti UV à manches courtes ou longues pour les balades et jeux en extérieur, des combi pour la baignade, des lunettes de soleil « bandeau » qui tiennent sur les yeux en toute circonstance. Et il n’est pas interdit de se protéger de la même manière quand on est adulte !

 

Mieux vaut prévenir que guérir

Une négligence de protection contre les effets néfastes du soleil peut amener à certaines conséquences :

  • Déshydratation et nausées : manque d’eau dans le corps
  • Une hyperpigmentation : surproduction de mélanine et apparition de taches brunes
  • Un vieillissement cutané prématuré : destruction des protéines comme le collagène et apparition de rides
  • Une allergie ou lucite : perturbation des cellules et apparition de rougeurs (érythèmes) et de démangeaisons (prurit)
  • Une brûlure ou coup de soleil : atteinte et destruction des cellules de l’épiderme
  • Un cancer cutané ou mélanome : réactions altérant l’ADN, les protéines et les lipides et générant des cellules cancéreuses
  • Une lésion des yeux : toxicité des radicaux libres amenant une cataracte ou une atteinte de la rétine

 

Les crèmes solaires, comment les choisir ?

Encore sous-utilisées, les crèmes solaires divisent pourtant le risque de cancer par 10. Les crèmes les plus efficaces arrêtent les UVB à 95 % et les UVA à 60 %. Les indices de protection (IP) vont de 15 à 50… 50 étant la meilleure protection qu’on appelle encore parfois « écran total » même si cette dénomination est fausse, car la protection n’est jamais efficace à 100%.

Plus la peau est claire, plus l’indice de protection doit être élevé (IP).

La peau n’est cependant pas le seul facteur déterminant, il faut aussi tenir compte de l’intensité de l’ensoleillement (pays, latitude, altitude, mer…)

Il est fortement recommandé de renouveler l’application de crème solaire, filtrant UVA et UVB, à couches égales, même par temps nuageux ou venteux, toutes les demi-heures, toutes les heures ou deux heures, en fonction de l’indice de protection et de la tenue de la crème sur la peau. Et parfois appliquer une couche de crème plus épaisse à 10h et à 16h. La crème protège, mais contrairement à certaines idées reçues, elle permet le bronzage sans trop de danger et permet également de le conserver plus longtemps.

 

Que penser du bronzage sans soleil ?

Cure de gélules

Il est possible de faire une cure de gélules de bêta-carotène ou de lycopène avant votre destination soleil. Toutefois, ces gélules ne sont pas photo-protectrices ! Les vitamines A, C et E qu’elles contiennent stimulent seulement l’effet du bronzage et le prolongent.

Crèmes autobronzantes

Juste teintées pour l’effet esthétiques, ces crèmes ne protègent absolument pas la peau. Les crèmes protectrices restent incontournables sur un faux bronzage, au même titre que sur une peau claire.

Séances d’UV artificiels

Les instituts proposant de bronzer en cabine diffusent principalement des UVA nocifs pour la peau et ne sont souvent pas assez contrôlés. Ces séances ne sont pas recommandées par les autorités sanitaires, car elles comportent des risques de brûlures ou de mélanome ! Seules les séances d’UV pour un traitement médical particulier de la peau comme le psoriasis sont envisagées en cabinet sous le contrôle d’un dermatologue.

Si vous êtes adeptes du bronzage en cabine, vérifiez auprès de votre institut que toutes les normes sont respectées (entretien et révision de la cabine et des lampes, protections individuelles, temps d’exposition…). Et faites le avec parcimonie, conseil de votre mutuelle qui prend soin de votre santé !

 

Aborder le soleil sans excès en famille, c’est l’atout santé de tous

Il est vivement conseillé de suivre toutes les recommandations de protection possibles face au soleil dès le plus jeune âge pour le visage et le corps. Les gestes et les usages sont indispensables pour préserver une bonne santé et se prémunir de tous les risques de brûlures ou cancer.

En tant que parent ou adulte, l’exemplarité est la méthode la plus simple et la plus éducative. Profitez de moments calmes en famille l’été pour prendre le temps d’expliquer à tous comment éviter d’attraper des coups de soleil ou de chaleur. Présentées de façon ludique, les règles qui peuvent sembler contraignantes deviennent des gestes automatiques au quotidien et pour la vie.

 


M comme Mutuelle prend soin de votre santé avec bienveillance : vous trouverez d’autres conseils santé, des informations et des ateliers de prévention santé auprès de notre service prévention.

Vous préparez vos vacances ? Saviez-vous que vous pouvez bénéficier d’offres exclusives et de tarifs préférentiels auprès de nos partenaires vacances ?

 


Ne manquez pas  les Rendez-vous prévention de L’été ! 

 

⇒ En VISIOCONFERENCE  :

Prévention solaire : le Mardi 13 juillet 2021
Inscriptions ici : Le soleil : bien le connaître pour profiter de ses effets bénéfiques | M comme Mutuelle (livestorm.co)

⇒ EN AGENCE M comme Mutuelle 
Animations dans l’agence sur le thème de la prévention solaire. Jeux de carte, cocotte en papier pour les enfants, mireille au soleil

ARRAS : 12 et 27 juillet

St OMER : 28 juillet et 20 août

DUNKERQUE : 22 juillet et 24 août

De 14h30 à 16h60, accès libre et gratuit !