L’aidant familial, un accompagnement au quotidien

Apporter son soutien chaque jour pour son enfant handicapé, un parent âgé ou un proche malade fait de l’aidant familial une personne indispensable face à la perte d’autonomie. Cet engagement de tous les instants concerne près de 11 millions de personnes en France qui peuvent de par leur statut particulier bénéficier de soutiens et qui ont des droits légaux.

Qui entoure les personnes médicalement dépendantes ?

Lorsqu’une personne est en perte d’autonomie ou handicapée, la question se pose rapidement sur son possible maintien à domicile ou sur le choix d’un établissement spécialisé. L’alternative plus lourde du maintien implique une organisation quotidienne et la mobilisation d’aidants professionnels ou familiaux.

 

Les aidants professionnels et familiaux

Les aidants professionnels comme les infirmières, les auxiliaires de vie ou les aide-ménagères sont formés et rémunérés pour faciliter le maintien à domicile d’une personne dépendante. Ils assurent un lien social, des soins et des tâches quotidiennes essentielles organisées.

Non professionnel, l’aidant familial choisit de soutenir régulièrement ou ponctuellement un membre de sa famille dépendante. Il peut alors l’assister pour les repas, la toilette, les courses, le ménage, le suivi administratif, la coordination des soins. Il assure également sa sécurité et une compagnie.

 

Qui peut être considéré comme aidant familial ?

Depuis la loi d’adaptation de la société au vieillissement du 1er janvier 2016, sont considérés comme aidants familiaux

  • le conjoint,
  • le concubin,
  • l’ascendant (parent)
  • le descendant,
  • un collatéral du bénéficiaire ou de l’autre membre du couple.

1 Français sur 5 est un aidant familial. Parmi eux, 58 % sont des femmes, 80 % ont moins de 65 ans et 62 % sont en activité.

 

Etre aidant familial, entre volonté et stress

L’engagement de l’aidant familial ne nécessite pas de démarche administrative. Il s’investit auprès de son parent proche par altruisme. Mais il faut reconnaître que son attention permanente peut se répercuter sur son moral, sa santé physique.

La tâche est souvent très difficile quand il exerce aussi un emploi. La fatigue, le stress, les insomnies modifient parfois la vie professionnelle, personnelle et sociale de l’aidant familial. Dans ce cas, des structures, des associations apportent leur soutien, les écoutent pour éviter l’isolement.

 

Quelles reconnaissances quand on est aidant familial ?

Des soutiens et des droits ont été mis en place pour les aidants familiaux afin de contribuer à la reconnaissance de leur engagement.

 

Droits et compensations sous conditions

Droit au répit

Pour soulager l’aidant, il est prévu une aide limitée à 510 €/an depuis le 1er janvier 2021 pour la prise en charge de l’aidé :

  • Accueil dans une structure de jour ou de nuit
  • Hébergement temporaire en établissement ou en accueil familial
  • Relais à domicile par des aidants professionnels

Sous conditions : si la personne aidée bénéficie de l’APA, si l’aidant est indispensable au maintien à domicile de son proche et si personne de l’entourage ne peut prendre le relais.

 

Droit pour la retraite

L’affiliation gratuite à l’assurance vieillesse du régime général est destinée à l’aidant familial en emploi s’il s’est occupé d’un adulte handicapé ou malade reconnu par la CDAPH. Sous conditions, il bénéficiera de trimestres supplémentaires ou d’une retraite à taux plein à 65 ans.

 

Droit à la formation

Pour la pratique des gestes et des activités quotidiennes, l’aidant familial peut participer aux formations dispensées par des professionnels : gestes de premiers secours, psychomotricité, soins corporels.

 

Congé du proche aidant

L’aidant s’occupant d’un parent handicapé ou en perte d’autonomie permanente avec un taux d’incapacité égal ou supérieur à 80% reconnu par la MDPH peut demander à son employeur un congé professionnel. S’il n’est pas déjà rémunéré par l’aidé, une allocation journalière de proche aidant (AJPA) lui est versée par la CAF.

Elle concerne le conjoint ou la conjointe, les salariés, les travailleurs indépendants, les fonctionnaires et les chômeurs indemnisés sous conditions précisées par la CAF. Elle s’élève au 1er janvier 2022 à 58,59€ par journée ou 29,30€ par demi-journée.

 

Congé de solidarité familiale

Ce congé est possible si l’aidant exerce un emploi et que la personne aidée est en fin de vie. Sans solde, ce congé est de 3 mois maximum, renouvelable une fois, et le maintien de l’emploi de l’aidant est assuré. Selon la situation de l’aidant, il peut percevoir l’AJPA.

 

Don de jour de repos entre salariés

L’aidant familial salarié reçoit des jours de repos supplémentaires donnés anonymement par des collaborateurs sans contre partie et en dehors de leurs 4 semaines de congés payés.

 

Avantages fiscaux pour l’aidant

  • Crédit d’impôt à hauteur de 50 % pour l’emploi d’un salarié à domicile ou d’un prestataire de services à la personne si l’aidant familial participe financièrement au maintien à domicile
  • Déduction forfaitaire pour l’accueil d’une personne âgée de plus de 75 ans
  • Crédit d’impôt de 25 % pour l’installation d’équipements de sécurité, d’accessibilité ou sanitaire dans l’habitation principale de l’aidé

Il est prévu qu’un nouveau décret de la loi d’adaptation de la société au vieillissement (ASV) du 1er janvier 2022 précisera l’élargissement des modalités comme le congé de soutien familial, la valorisation de l’APA, les critères de dépendance et du don de congés.

 

Les autres aides pour l’aidant familial

De nombreuses structures ont été mises en place pour accompagner les aidants familiaux : les écouter, les conseiller, les informer. Entre lieux d’échanges, points d’information, structures dédiées, ou encore organismes spécialisés, les aidants familiaux ne sont plus seuls.

 

Devenir aidant familial salarié

La personne dépendante qui a droit à la compensation du handicap PCH ou à l’allocation personnalisée d’autonomie APA peut s’en servir pour salarier un aidant familial sous conditions. Toutefois les conjoints, concubins ou partenaires PACS, ne peuvent pas être salariés, car la loi précise que les couples mariés ou non, se doivent assistance mutuelle.

Le statut salarié d’un aidant familial concerne seulement les frères, les sœurs, les enfants, les neveux ou les nièces du couple. La personne dépendante établit un contrat de travail, s’inscrit comme employeur à l’URSSAF et l’aidant familial comme salarié à domicile. Chaque mois l’employeur déclare les heures de l’aidant, son salaire net et le rémunère par chèque emploi service universel CESU.

 

M comme Mutuelle accompagne les aidants familiaux

Nous vous accompagnons dans votre rôle d’aidant en vous proposant des solutions : la mise à disposition d’un auxiliaire de vie, une prise en charge psychologique, l’aide à la recherche de prestataires et un service d’assistance disponible 24 h/24 et 7j/7.

Nos conseillers sont à votre écoute concernant la dépendance, votre protection et celle de vos proches au 03 21 23 83 00 du lundi au vendredi de 8 h à 18 h ou directement en agence.

Agenda M comme Mutuelle

  • 23 septembre 2022 – Balade en trike à Dunkerque

    Une heure de balade en trike pour découvrir Dunkerque. Encadrée par un moniteur cycliste, une promenade d’1 heure sur ce vélo à 3 roues vous permettra de découvrir les bienfaits d’une activité physique douce, bonne pour votre santé et pour la planète ! Inscrivez-vous ici. 
  • 22 septembre 2022 – Balade en trike à Lille

    Une heure de balade en trike pour découvrir Lille. Encadrée par un moniteur cycliste, une promenade d’1 heure sur ce vélo à 3 roues vous permettra de découvrir les bienfaits d’une activité physique douce, bonne pour votre santé et pour la planète ! Inscrivez-vous ici. 
  • 16 septembre 2022 – Balade en trike à Saint-Omer

    Une heure de balade en trike pour découvrir Saint-Omer.  Encadrée par un moniteur cycliste, une promenade d’1 heure sur ce vélo à 3 roues vous permettra de découvrir les bienfaits d’une activité physique douce, bonne pour votre santé et pour la planète ! Inscrivez-vous ici.   
  • Bilan de forme le 24 juin à Rouen

    Vendredi 24 juin 2022, venez tester votre niveau de forme !

    Votre agence M comme Mutuelle de Rouen vous invite à un bilan de forme encadré par un coach professionnel Eté indien® formé en activité physique adaptée.

    Au programme : en 45 minutes maximum, en groupe de 6 à 8 personnes, vous aurez 6 exercices à réaliser pour mesurer votre équilibre, endurance, force musculaire, force de préhension, souplesse…

    Vous avez entre 60 et 79 ans, Inscrivez-vous ici. 
  • Bilan de forme le 16 juin à Douai

    Jeudi 16 juin 2022, venez tester votre niveau de forme !

    Votre agence M comme Mutuelle de Douai vous invite à un bilan de forme encadré par un coach professionnel Eté indien® formé en activité physique adaptée.

    Au programme : en 45 minutes maximum, en groupe de 6 à 8 personnes, vous aurez 6 exercices à réaliser pour mesurer votre équilibre, endurance, force musculaire, force de préhension, souplesse…

    Vous avez entre 60 et 79 ans, Inscrivez-vous ici.   
  • Le 10 juin, dépistage auditif à Calais

    Vendredi 10 juin, prenez 15 minutes pour profiter d’un dépistage auditif gratuit dans votre agence M comme Mutuelle de Calais.

    89 Bd la Fayette, 62100 Calais

    Inscrivez-vous ici. 

     
  • Le 23 juin, webinaire – préservez votre santé mentale

    Jeudi 23 juin de 12h à 13h

    Un Français sur cinq a été, est ou sera concerné par un trouble psychique au cours de sa vie.

    Au programme :

    • La santé mentale, une composante essentielle de la santé
    • Les trois dimensions de la santé mentale
    • Quand le travail fait souffrir
    • Quelques idées reçues sur le mal-être au travail
    • Qui pour nous aider ?
    • Bien utiliser la e-santé et la téléconsultation
    Replay disponible pour les inscrits Inscrivez-vous en cliquant ici  
  • Le 21 juin, webinaire pour relever les défis visuels de notre vie numérique

    Mardi 21 juin de 12h à 13h

    Adoptez les bons gestes pour préserver votre santé visuelle et prenez conscience des défis visuels de notre vie numérique.

    Au programme :

    • Quels verres choisir ?
    • Palming : prendre soin de ses yeux.
    • Comment prévenir la fatigue visuelle ?

    En bonus : un outil de dépistage à faire chez vous offert

    Replay disponible pour les inscrits. Inscrivez-vous ici. 
  • Le 20 mai, une marche à Saint-Omer

    Réservez votre matinée ! Votre agence M comme Mutuelle de Saint-Omer vous invite à une marche-santé encadrée par un coach professionnel Eté indien® formé en activité physique adaptée. Au programme : à partir de l’agence, une marche d’1 heure ponctuée d’exercices, un parcours simple qui vous fera (re)découvrir les beaux sites de Saint-Omer, et une collation à votre retour à l’agence. Inscrivez-vous en cliquant ici