Parcours d’un assuré : changer de lunettes, comment ça marche ?

Première fois ou renouvellement, vous voilà avec une ordonnance pour une paire de lunettes correctrices ! Pressé d’aller chercher le modèle de vos rêves ? Oui, mais choix des montures et des verres, prise en charge, reste à payer… Ce n’est pas si facile d’y voir clair ! Concrètement, changer de lunettes, comment ça marche ? Nous avons suivi Gérard, un assuré, pour son renouvellement de lunettes de vue.

Ça y est : Gérard est sorti de chez son ophtalmologue ordonnance en poche pour changer de lunettes correctrices chez son opticien. Combien de temps son ordonnance est-elle valable ? Tout dépend de son âge. Pour les plus de 42 ans comme Gérard, l’ordonnance est valable trois ans, contre 5 ans pour les adultes de 15 à 41 ans et 1 an pour les enfants.

 

« Pour changer de lunettes, mon ophtalmo m’a prescrit une nouvelle ordonnance ! »

 

Si la dernière ordonnance de Gérard était encore valide et sauf problèmes médicaux (premiers verres progressifs, suivi particulier…), il aurait pu avoir de nouvelles lunettes directement chez son opticien. Dans ce cas, c’est l’opticien qui procède à de nouvelles mesures de correction optique.

 

 

Rendez-vous chez l’opticien : 5 étapes incontournables pour changer de lunettes

 

Étape 1 : le choix de l’opticien

 « Je suis ravi : avec M comme Mutuelle, je peux choisir l’opticien qui me plaît ! »

 

Muni de son ordonnance, sa carte vitale et sa carte de tiers payant, Gérard se rend chez son opticien de quartier pour changer de lunettes. Avec M comme Mutuelle Gérard est libre du choix de son l’opticien pour bénéficier toujours d’un remboursement optimal. À savoir qu’il existe plusieurs types de magasin d’optique :

  • les opticiens mutualistes dépendant de la Mutualité Française,
  • les opticiens indépendants,
  • les grandes enseignes d’optique,
  • et les sites internet d’optique.

Pour bien choisir votre opticien, tous nos conseils sont dans cet article.

 

Étape 2 : le choix des lunettes et des verres

« Je suis assez difficile : mon choix, je l’ai fait avec l’aide de mon opticien ! »

 

Chez son opticien, Gérard va devoir faire un choix parmi les multiples montures. Les lunettes sont devenues un vrai accessoire de mode et il y en a pour tous les styles. L’opticien reste à ses côtés pour le guider dans son choix, selon son style de vie, sa morphologie, ses goûts…

 

L’opticien va aussi aider Gérard à choisir le type de verres correcteurs. Là aussi il y a du choix adapté à tous les usages : traitement anti-reflets, anti-rayures, anti-salissures, anti-poussière, filtre UV, filtre lumière bleue… Pour bien choisir ses lunettes, tous nos conseils sont dans cet article.

 

Et comme des lunettes, c’est du sur mesure : l’opticien va procéder à toute une série de mesures pour façonner les bons verres adaptés à la correction de Gérard.

 

Étape 3 : l’élaboration des devis par l’opticien

 « Je sais où je vais : l’opticien m’a proposé deux devis détaillés ! »

 

L’achat de lunettes a un coût, et ça Gérard l’a compris. Depuis le 1er janvier 2020, l’opticien doit proposer à ses clients deux devis gratuits :

  • un devis « prix libre » pour une nouvelle paire de lunettes au choix parmi tous les modèles disponibles en magasin monture + verres). Il prendra en compte le remboursement sur la base du tarif de la Sécurité sociale et selon la garantie souscrite auprès de M comme Mutuelle. Le reste à charge, c’est-à-dire ce que Gérard devra payer de sa poche, dépendra de la différence entre le prix de l’équipement choisi et le remboursement perçu. Une paire de lunettes haut-de-gamme coûtera bien sûr un peu plus chère.

 

  • un devis « panier 100% santé » qui offre un remboursement intégral à 100% par l’Assurance Maladie et la complémentaire santé pour une paire de lunettes choisie parmi la sélection de l’opticien « 100% santé » et dont des prix limite de vente sont fixés (30 euros pour la monture et entre 32,50 euros et 170 euros pour les verres).

Pour cela, Gérard devra choisir parmi une sélection de 35 montures dites « de classe A » disponibles en deux couleurs. Le reste à charge sera de zéro euro. Pas de feuille de soins et pas de demande de remboursement à faire, pratique !

 

Étape 4 : la demande de prise en charge rapide

« Le plus dur a été de choisir la monture. Pour le reste, tout a été automatique ! »

 

Nul besoin de se précipiter, mais Gérard a déjà fait son choix : ça sera la paire de lunettes hors panier 100% santé ! Avec M comme Mutuelle, notre assuré n’a aucune démarche à faire : le devis a été envoyé directement par l’opticien. Si cela n’avait pas été le cas, Gérard aurait dû transmettre son devis à M comme Mutuelle pour confirmation de prise en charge. En quelques clics, c’était réglé ! L’accord de prise en charge peut être très rapide, le temps d’attendre le montage des nouvelles lunettes !

 

Étape 5 : la réception des nouvelles lunettes de vue

 « Je suis très satisfait de mes nouvelles lunettes et je n’ai rien eu à payer ! »

 

Rendez-vous quelques jours plus tard avec Gérard ! Ses nouvelles lunettes sont prêtes ! L’opticien procède aux derniers ajustements, comme le réglage des branches. Il donne aussi quelques conseils d’entretien et recommandations pratiques le temps que Gérard s’habitue à sa nouvelle monture.

 

Et bonne nouvelle : Gérard n’a rien eu à débourser ! L’opticien pratique le tiers-payant et la prise en charge de l’Assurance Maladie et M comme Mutuelle a couvert le coût total des lunettes. Gérard voit désormais la vie sous un autre œil !

 

Et vous, comme Gérard, vous voulez y voir plus clair ?

 

 

Pour en savoir plus sur la prise en charge de votre nouvelle paire de lunettes 

Je contacte mon conseiller