Déconfinement et port du masque, nos conseils :

Le déconfinement approche, la date du 11 mai marquera le début d’un retour progressif à une vie sociale. Cette situation devra s’accompagner de mesures de prévention nécessaires pour éviter une 2ème vague d’épidémie de covid-19… M comme Mutuelle fait le point pour vous ici.

 

 

D’abord réservé en priorité aux soignants, le masque est désormais recommandé pour tout le monde et obligatoire à partir du 11 mai

 

 

Le port du masque sera ainsi obligatoire dans les transports en commun et potentiellement dans les lieux publics tels que les commerces. Les entreprises sont également incitées à les mettre à disposition de leurs salariés pour pouvoir reprendre leur activité.

 

Pour que cette mesure soit efficace, rappelons ici quelques principes et modalités d’utilisation de ces masques.

 

Porter un masque, ça s’apprend

 

Un moyen de protection n’a d’utilité et d’efficacité que s’il est correctement utilisé

On s’équipe en suivant un protocole digne d’une entrée en bloc opératoire.

 

Le port du masque s’accompagne des fameux gestes barrière : toussez ou éternuez dans le creux de son coude, lavez-vous les mains très régulièrement dans la journée, et tenez vous à une distance d’au moins un mètre des autres personnes.

 

 

Comment bien mettre le masque ?

 

  • Lavez-vous les mains
  • Saisissez le masque par les élastiques, glissez les élastiques derrière les oreilles
  • Ajustez le masque sur le nez et sous le menton – Si vous portez des lunettes, positionnez-les au-dessus du masque
  • Une fois votre masque en place, ne le touchez plus
  • Retirez le masque en saisissant les élastiques, ne touchez ni l’intérieur, ni l’extérieur du masque
  • Mettez le masque à la poubelle s’il est jetable, sinon vous pouvez le rangé dans un endroit sans y toucher jusqu’à ce qu’il soit lavé à la machine (60°)

 

Enfin, n’y touchez plus jusqu’à ce que vous l’enleviez.

 

Retirez votre masque en le tenant de la même façon par les élastiques sans toucher la partie centrale potentiellement contaminée et jetez le. Lavez-vous à nouveau les mains.

 

Jetez le masque dans un sac poubelle où l’on regroupe les mouchoirs usagés, les gants, les lingettes désinfectantes et les masques. Une fois fermé, conservez le sac pendant 24h avant de le mettre dans le sac des ordures ménagères. Ces précautions ne sont pas superflues, elles visent à protéger les agents qui collectent nos déchets.

 

Si c’est un masque réutilisable, vous pouvez le stocker (sans y retoucher) jusqu’à ce qu’il puisse être lavé à 60°C avec d’autres linges (draps, serviettes de toilette …). L’agence nationale de sécurité du médicament ainsi que l’Afnor préconisent un lavage à 60°C pendant 30 minutes.

 

Nous vous recommandons de ne pas utiliser de l’eau bouillante (eau de javel ou eau savonneuse) car cette technique pourrait endommager le tissu ou les attaches.

 

 

Où acheter le masque ?

 

Les pharmacies sont autorisées à nous vendre des masques dits « grand public » depuis le lundi 27 avril. Ces masques en tissu peuvent être jetables ou lavables. Ce sont des masques de type 2 qui filtrent les particules à 70% qui sont destinés au grand public, les masques FFP2 et les masques chirurgicaux restent réservés aux personnels soignants. D’autres masques filtrant les particules à 90% et équivalents aux masques chirurgicaux sont destinés aux professionnels qui sont en contact avec du public et seront également disponibles en pharmacie.

 

Vous pouvez également trouver ces masques alternatifs chez les buralistes. Pour les PME et les TPE, la Poste va leur mettre à disposition une plateforme de e-commerce dédiée à l’achat de ces masques à compter du 30 avril 2020.

 

Leur prix unitaire ne devrait pas excéder 5 euros.

 

 

Porter un masque, c’est très bien, mais ce n’est pas suffisant

 

Les masques qui seront mis à notre disposition dans le commerce, ou que vous avez fabriqués vous-mêmes en respectant les normes édictées par l’AFNOR, ne sont pas des masques FFP2 dont sont équipés les personnels soignants. Ils sont moins protecteurs et cette seule mesure ne doit donc pas nous laisser penser que nous sommes protégés.

 

N’oublions pas aussi que le virus se propage en entrant par la bouche, le nez etles yeux.

 

Le port du masque doit donc s’accompagner des fameux gestes barrière : tousser ou éternuer dans le creux de son coude, se laver les mains très régulièrement dans la journée, et se tenir à une distance d’au moins un mètre des autres personnes.

 

Les masques ne sont pas totalement étanches au virus. Cependant, le fait de porter un masque incite à moins toucher son visage. Cela participe aussi à éviter la contamination par les mains.

 

 

C’est l’ensemble de ces mesures de prévention appliquées par tous qui nous protègeront mutuellement du virus. Avec le déconfinement, la vigilance de chacun est primordiale.

 

 

Prenez soin de vous

 

Rédigé par : Emmanuel XICLUNA, Service prévention M comme Mutuelle