Transmettre son entreprise à ses enfants

Transmettre son entreprise à un membre de sa famille, comme son enfant, est assurément un gage de pérennité, mais c'est aussi un accomplissement personnel et familial. Nos conseils pour bien préparer cette transmission.
Imprimer
 
0 J'aime
Ne pas bouger
 

Réussir la transmission familiale de son entreprise

 

Trouver un repreneur pour son entreprise est un sujet important à l’heure du départ à la retraite. Lorsque vous dirigez une entreprise familiale, une TPE ou une PME, la question de céder votre entreprise à un membre de la famille se pose.
La succession familiale d’une entreprise est souvent une réussite, et ceci pour plusieurs raisons. Elle est généralement bien préparée en amont, elle assure la stabilité de l’entreprise tout comme sa pérennité.

 

 

 

 

Préparer la transmission

Afin que la transmission de l’entreprise soit un succès, mieux vaut prendre le temps de bien la préparer.
Une période de trois à cinq ans est loin d’être superflue. En prenant le temps de mûrir votre projet, vous multipliez les chances de réussite. Tout d’abord, il s’agit de tester les compétences du repreneur pour prendre la tête de l’entreprise. Vos ou votre enfant(s) ne sont pas forcément des gestionnaires, ou ne travaillent pas forcément au quotidien dans l’entreprise. Une transmission du savoir-faire par étapes permettra de former le(s) repreneur(s) aux ficelles du métier, et d’assurer la stabilité de l’entreprise.

 

 

 

 

La transmission d’une entreprise familiale en pratique

 

Un conseil extérieur facilitera grandement les démarches et permettra d’arbitrer les questions financières sans léser ni le cédant, ni le repreneur.
En effet, lorsqu’une entreprise est cédée à la famille, le cédant transmet une partie de son patrimoine en réalisant en quelques sortes, sa succession de son vivant.
Que tous les enfants reprennent la société familiale ou non, le partage se doit d’être équitable. De même, pour le parent qui transmet son entreprise, la cession est souvent prévue pour compléter sa retraite.

 

Selon vos objectifs et la façon dont les choses se présentent, la forme de la transmission pourra varier entre :

  • la donation de tout ou partie de la propriété de l’entreprise sans contrepartie financière,
  • la vente de tout ou partie des parts de la société,
  • le démembrement de la société : la nue-propriété est transmise, l’usufruit étant conservé par l’entrepreneur,
  • la création d’une SCI isolant l’immobilier de la société

La transmission de la société bénéficie d’une fiscalité intéressante. Les dons profitent d’une exonération d’impôts de 100 000 € par parent. Le pacte Dutreil donne aussi droit à des exonérations de droits de succession ou de donation, à concurrence de 75 % de la valeur de l’entreprise, selon conditions.

Agenda M comme Mutuelle

Devis en ligne

mutuelle santé

  • Gratuit et sur mesure
  • 2 mois offerts
  • De nombreux services

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>