Comment maintenir ses revenus en cas d’arrêt maladie ?

Un arrêt de travail n'est jamais anodin pour un travailleur indépendant. Pour vous assurer une bonne protection, vous aider à maintenir votre activité et vos revenus, M comme Mutuelle est à vos côtés avec l'offre de Prévoyance TNS.

 

Didier Chapeau M COMME MUTUELLE

 

 

 

Didier Chapeau, Conseiller du Marché des Professionnel M comme Mutuelle accompagne les indépendants sur ce sujet depuis de nombreuses années.

 

Il nous livre ses conseils sur la prévoyance pour les travailleurs indépendants.

 

 

 

 

 

 

 

Pour un professionnel indépendant, être bien protégé, c’est essentiel

 

Lorsque l’on est salarié, on bénéficie souvent d’une couverture prévoyance de son employeur, alors qu’en tant que chef d’entreprise, c’est à vous-même de vous protéger ! La prévoyance est le meilleur moyen d’assurer votre avenir, celui de votre famille et celui de votre société. 

 

En cotisant au RSI (Régime Social des Indépendants), les indemnités journalières en cas d’arrêt de travail sont faibles, et encore plus limitées en début d’activité.

 

Une couverture prévoyance permet de compléter les indemnités journalières et de compenser tout ou partie de la perte de vos revenus. Avec des cotisations défiscalisables, vous pouvez vraiment garder l’esprit tranquille.

 

La couverture prévoyance vient vous soutenir en cas de maladie, d’accident voire de décès. Elle protège votre famille avec une rente de conjoint ou d’éducation pour vos enfants.

 

 

 

 

Mes conseils pour la prévoyance TNS

 

La première question quand je parle prévoyance avec un chef d’entreprise, c’est bien sûr le coût. Nos contrats de prévoyance sont parfaitement personnalisables. On prend en compte votre revenu pour établir une base de couverture, puis on ajuste selon votre budget et vos besoins.

 

Ainsi, en début d’activité ou dans les périodes difficiles, on peut juste prévoir un complément de revenu en cas d’arrêt maladie de 20 ou 30 € par jour par exemple. Puis quand on développe son activité on revoit les montants d’indemnisation à la hausse, pour pouvoir garder le même train de vie même en cas de coup dur.

 

L’important, c’est de souscrire au contrat prévoyance dès le début d’activité, afin d’être bien couvert. Les arrêts maladie pour les travailleurs indépendants sont rarement de petits arrêts. C’est en cas de longue maladie, et pour les risques lourds que vous devez protéger tant votre famille que votre entreprise.

 

 

 

 

Le contrat de prévoyance en pratique

 

Pour composer un contrat prévoyance sur mesure, il est important de se rencontrer. Ça me permet de découvrir et d’analyser votre projet pour y apporter la réponse la plus pertinente. Votre activité, si vous avez un local ou non, des salariés, une famille, puis vos priorités, les points de garanties qui vous semblent importants. Enfin, on travaille une enveloppe budgétaire et je vous explique comment défiscaliser vos cotisations.

 

Les formalités de souscription sont simples et assorties  parfois d’un simple questionnaire de santé.

Le contrat pourra ensuite évoluer avec le temps selon vos besoins et prendra fin une fois à la retraite ou à la fermeture de l’entreprise.

 

 

 

P_servicesBon à savoir !

 

En cas d’arrêt de travail, les formalités sont simples elles aussi.

Il suffit d’envoyer un volet de l’arrêt de travail au RSI, l’autre à M comme Mutuelle (l’assureur) sous 48 heures. Vous pourrez ainsi percevoir les indemnités journalières auxquelles vous avez droit selon les termes de votre contrat prévoyance.

 

 

 

Vous pouvez lire sur le même sujet :

 

Travailleurs indépendants : l’arrêt de travail en questions

Chef d’entreprise, nos astuces pour défiscaliser

Contrat Prévoyance : l’assurance qui vous protège

Tous les avantages d’une prévoyance collective pour votre entreprise !