Prévention des risques des enseignants

M comme Mutuelle, la complémentaire santé des enseignants du secteur privé, vous aide à prendre soin de votre santé au travail. Nos conseils aux enseignants pour préserver leur voix et gérer leur stress.

Enseignants, votre voix, votre 1er outil de travail

 

La voix qui flanche est le premier indicateur d’une fatigue qui peut se généraliser par la suite. Apprenez à reconnaître ces signes pour mieux vous préserver et mettre en application les bons gestes posturaux et de respiration avant que les troubles ne se déclarent.

 

Voix éraillée, chat dans la gorge, extinction de voix… sans être reconnus comme une pathologie professionnelle, les troubles de la voix sont fréquents chez les enseignants. Ceux-ci se répercutent sur l’acoustique mais également sur l’ensemble de la sphère professionnelle et sociale : sur le mental, la fatigue, les émotions et la communication.

 

« Si les femmes se plaignent fréquemment d’une fatigue vocale, d’un manque d’efficacité en voix criée ou d’une montée involontaire dans les aigus, les hommes évoquent plutôt un assourdissement de la voix. Dans tous les cas, l’enseignant a le sentiment d’une voix non libre et inefficace qui peut, à certaines périodes de l’année scolaire, aller jusqu’à s’éteindre ».

 

Alors, comment ménager sa voix ? Suffirait-il de baisser d’un ton pour aller mieux ? Pas si simple…

 

 

 

 

Posture et respiration pour préserver votre voix

 

Une posture inadaptée gêne la respiration puis trouble la voix. C’est un phénomène mécanique qui est en jeu. La position bloque la respiration, ainsi les cordes vocales subissent une pression inadaptée. C’est l’exemple caractéristique de la maîtresse de maternelle constamment baissée pour parler à ses élèves.

 

Les troubles de la voix apparaissent également en situation de stress ou lors d’une prise d’autorité. Là encore il s’agit de posture, dans cette situation le corps se ferme, se tend et la respiration manque de fluidité les cordes vocales sont alors malmenées.

 

Les futurs enseignants sont désormais sensibilisés à ces questions de posture et de respiration avec des apprentissages sur la manière de se tenir et de respirer.

 

 

 

 

Les bons gestes de prévention : Entraînement et hygiène vocale

 

Pour mieux préserver votre voix, il est important de pouvoir adopter quelques gestes simples d’hygiène vocale et s’entraîner à préserver la voix. Voici quelques conseils :

  • Corriger les mauvaises postures,
  • Dénouer les raideurs,
  • Réapprendre à respirer avec confort,
  • S’accorder des temps de silence.

Les techniques théâtrales sont particulièrement adaptées.

 

D’autres phénomènes agissent sur la voix, il est donc primordial d’adopter une hygiène de vie adaptée pour entretenir et prendre soin de l’instrument de travail qu’est votre voix :

  • Dormir suffisamment,
  • Limiter la prise de médicaments, de café, de thé,
  • Eviter de fumer,
  • Ne pas trop s’exposer à la poussière de craie.

 

 

 

 

Le stress : apprendre à le maîtriser

 

Le stress concerne tous les métiers et toutes les sphères de la vie. Il est d’ailleurs utile dans certaines circonstances. Avant de prendre la parole en public par exemple, il permet de mobilier ses connaissances et de se concentrer. Il doit toutefois être suffisamment contenu pour ne pas vous faire perdre vos moyens.

Les enseignants subissent eux aussi le stress, et il semblerait que les débutants y soient plus exposés que les enseignants expérimentés.

Pour limiter les troubles liés au stress, comme l’anxiété ou encore les troubles de la concentration il est important d’apprendre à gérer son stress.

Les exercices de respiration, lente et profonde, la pratique d’une activité physique ou sportive, les techniques de relaxation (sophrologie, yoga …) sont des aides précieuses pour votre bien-être.

 

 

 

 

M comme Mutuelle, complémentaire santé des enseignants du secteur privé, propose des actions de prévention pour contribuer au bien-être de chacun. Vous êtes intéressé(e) ?

 

Faites-vous connaître par mail prevention@mcommemutuelle.com ou par téléphone au 03.20.14.41.68.