Plan pauvreté : vers une mutuelle à 1 euro par jour

Le plan pauvreté du gouvernement prévoit la création d’une mutuelle santé à 1 euro par jour. Faisons le point sur ce projet à horizon fin 2019.

Le gouvernement semble vouloir adopter une nouvelle stratégie afin de lutter contre des taux de non recours aux droits aux dispositifs de la CMU-C et de l’Aide à la complémentaire santé (ACS) toujours très élevés.

 

En effet, 30% des personnes pouvant profiter de la CMU-C n’entament pas les démarches nécessaires. Quant à l’ACS, 50% des personnes éligibles ne bénéficient toujours pas de leur réduction sur le coût d’acquisition d’une complémentaire santé, faute de demandes effectuées auprès des services compétents.

 

Le plan pauvreté, présenté en septembre dernier, intègre donc un nouveau dispositif destiné aux foyers les plus modestes, appelé la CMU-C élargie, pour accéder à des soins de santé adéquats.

 

 

Qu’est-ce-que la CMU-C élargie ?

 

C’est la fusion entre deux dispositifs actuels pour aider les foyers les plus modestes à accéder à des soins de qualité : la fusion de la CMU-C et l’ACS donnera naissance à la CMU-C élargie, une complémentaire santé plafonnée à 1 euro par jour pour chaque individu.

Concrètement, cette fusion interviendra le 1er novembre 2019.

 

Selon les hypothèses officielles, les futurs bénéficiaires devront s’acquitter d’une participation financière calculée en fonction de leur âge, qui n’excédera pas 30 euros par mois.

Le gouvernement ne prévoit pas de souscription automatique à cette mesure mais les démarches administratives pour en bénéficier seront simplifiées.

 

En termes de cotisations, les bénéficiaires de ce nouveau dispositif réaliseront des économies considérables sur leur budget car plus avantageux que les mesures existantes : il est évoqué une économie atteignant jusqu’à 600 € par an pour un couple de personnes âgées ou 700 € pour une famille monoparentale avec 3 enfants.

 

 

Les bénéficiaires de ce nouveau dispositif sont …

 

La population concernée par le nouveau dispositif de CMU-C élargie, sera celle qui touche trop peu d’argent pour avoir droit à la CMU-C actuelle, mais pas assez pour gagner sa vie et faire face correctement aux soins de santé, environ 5,5 millions de personnes à travers tout le territoire français.

 

Des conditions de ressources établies : pour être éligible une personne seule devra toucher entre 730 et 980 euros de revenus mensuels (soit entre 8 810 et 11 776 euros de salaries annuel).

 

Ces foyers souvent des familles monoparentales, parfois des retraités, avaient droit jusqu’à présent à un dispositif « intermédiaire » : l’ACS, une subvention pour payer une complémentaire santé. Mais faute de moyens et avec la complexité du parcours au niveau de la souscription, plus de la moitié préfèrent s’en passer. Celle-ci sera amenée à disparaître en fin d’année 2019 au profit de la CMU-C élargie.

 

Affaire à suivre ….

Agenda M comme Mutuelle

  • Mardi 13 avril : visioconférence sur l’activité physique

    Votre rendez-vous visio sur le thème de l'activité physique : sport sur ordonnance, reprise du sport après un aléa de santé...

    Mardi 13 avril 2021 de 14h30 à 15h15

    Inscrivez-vous en cliquant ici !

  • Mardi 20 avril : visioconférence sur les gestes premiers secours

    Votre rendez-vous visio sur le thème : les gestes premiers secours et reconnaître l'AVC

    Mardi 20 avril de 14h30 à 15h15

    Inscrivez-vous en cliquant ici !

  • Jeudi 29 avril : visioconférence « cœur et santé au féminin »

    Votre rendez-vous visio sur le thème des maladies cardiovasculaires chez la femme : signes, facteurs de risques et différences avec les hommes.   Jeudi 29 avril 2021 de 15h à 16h   Inscrivez-vous en cliquant ici !