Optimiser la rémunération du chef d’entreprise

Primes, dividendes, épargne salariale et épargne retraite, découvrez les meilleurs moyens d'optimiser votre rémunération en tant que dirigeant.

Etre son propre patron, c’est disposer d’une grande liberté, notamment en termes de stratégie de rémunération. M comme Mutuelle vous conseille pour structurer vos différentes sources de revenus tout en limitant leur imposition ou les charges sociales de l’entreprise.

 

 

 

 

Chef d’entreprise : salarié ou non salarié ?

 

C’est la première décision à prendre lorsque l’on devient chef d’entreprise.

Pour le chef d’entreprise salarié, les cotisations de charges sociales et patronales comptent pour 64 % de la rémunération brute. Pour le chef d’entreprise au statut de TNS (travailleur non salarié), ces mêmes cotisations se montent à 46 % de la rémunération. Evidemment, cet allègement de charges va de pair avec une protection sociale et retraite restreinte. Le TNS est en effet moins couvert en cas d’arrêt de travail, d’invalidité et pour la retraite.

 

 

 

 

Les dividendes dans la stratégie de rémunération du dirigeant

 

La rétribution par dividendes se doit d’être soigneusement arbitrée.
Les dividendes sont les sommes prises sur les bénéfices de la société et reversées aux associés ou actionnaires.
Sur le plan fiscal, ils ne sont pas considérés comme une rémunération. Ils sont toutefois soumis à cotisations sociales lorsque la part distribuée aux associés est supérieure à 10 % du capital social de l’entreprise.

 

S’ils offrent une imposition allégée jusqu’à 10 % du capital social, il ne faut pas oublier que les dividendes distribués ont un régime social spécifique qui offre une protection sociale et retraite limitée. Ces montants ne seront pas d’ailleurs pris en compte dans vos revenus pour la prévoyance, en cas d’arrêt de travail par exemple.

 

 

 

 

Les solutions d’épargne salariale

 

Appelée rémunération différée, l’épargne salariale offre bien des avantages.
Tout d’abord, elle est accessible même aux patrons non-salariés, dès l’embauche du premier salarié.
L’épargne salariale peut prendre la forme d’un PEE, plan épargne entreprise, qui permet d’épargner jusqu’à 25 % de votre revenu brut annuel sans charges sociales. A votre versement personnel, viendra s’ajouter l’abondement de l’entreprise. Les sommes ainsi épargnées pourront être libérées après 5 années, totalement exonérées d’impôt.

 

Le PERCO, plan épargne retraite collectif, vient compléter le PEE auquel il doit obligatoirement être associé, avec un horizon plus lointain, celui de la retraite. Les avantages fiscaux sont similaires à ceux du PEE, et font partie de la même enveloppe de déductions fiscales.

 

Ces dispositifs peuvent aussi être couplés avec l’intéressement sur le bénéfice de l’entreprise, pour en optimiser la fiscalité. La prime d’intéressement, déjà assortie d’avantages fiscaux et sociaux, peut en effet être directement versée dans le PEE sans que celle-ci soit imposée.

 

 

 

 

Le contrat Madelin, l’atout des TNS

 

Chefs d’entreprise non-salariés, le contrat retraite Madelin vous permet de vous constituer un supplément individuel de retraite financé par l’entreprise.
Les versements sont déductibles du revenu imposable de l’entreprise en fonction de votre bénéfice d’activité et du plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS). L’épargne ainsi constituée sera disponible sous forme de rente une fois à la retraite.

 

 

Un conseil ? Une question ? Nos conseillers M comme Mutuelle vous accompagnent pour optimiser la rémunération du dirigeant d’entreprise. Prenons contact !