Complémentaires santé des retraités : des projets encore en discussion

Dans le cadre de la réforme de la mutuelle pour tous, de nouvelles dispositions concernant les retraités sont encore à l’étude.

La labélisation des contrats seniors est désormais votée

 

Les problèmes de santé augmentent bien souvent avec l’âge, ce qui entraîne immanquablement une hausse des cotisations mutuelle pour les seniors. Une augmentation des tarifs que certains retraités ne peuvent supporter, les poussant même parfois à renoncer à ce type de couverture. Pour favoriser l’accès aux mutuelles pour tous, une première disposition a été votée le 30 novembre dernier dans le cadre du projet de loi de finance de la sécurité sociale 2016.

Celle-ci prévoit la mise en place, dès avril 2017, de contrats mutualistes réservés aux plus de 65 ans. Les contrats proposés au seniors seront ainsi évalués selon leur bon rapport qualité/prix puis répertoriés sur une liste de contrats labellisés.

 

 

 

 

Vers une évolution de la loi Evin de 1989

 

Un autre projet de décret encore à l’étude s’inspire de la loi Evin qui « autorise un salarié partant à la retraite à conserver le bénéfice du contrat d’entreprise moyennant une hausse de prix limitée à 50% ».

Le projet tend vers une évolution de cette loi avec une augmentation des tarifs étalée sur trois ans. Ainsi, la première année, les tarifs ne devraient pas bouger. La seconde année, ils ne devraient pas augmenter de plus de 25 % pour finalement atteindre une hausse maximale de 50 % la troisième année. Les seniors pourraient alors plus facilement gérer la hausse des tarifs de leur mutuelle tout en conservant de garanties santé souvent bien supérieures à un contrat individuel. Si elle est votée, cette nouvelle disposition pourrait être applicable dès le 1er janvier 2017.